Accueil de « Les Tribulations d'une étrangère d'origine »

Les Tribulations d'une étrangère d'origine

mise en scène François Berreur

"Les Tribulations d'une étrangère..." / Les chants de la veillée

"On me fait chanter le soir à la veillée, j’épuise mon répertoire, tant pis, j’invente des paroles (…). Je change certains mots qui sonnent mal : par exemple, dans l’Eau vive de Guy Béart, un de mes grands succès, je ne dis pas « courez, courez » mais « vourez, vourez, vite si vous le pouvez. De toute façon, personne ne comprend. Cour désigne le sexe masculin". ("Mémoire pleine", extrait, p.36).

Détail de la vidéo

  • Durée : 50 secondes
  • Lieu : CDN Besançon Franche-Comté
  • Copyright : Cie Les Intempestifs
  • Ajoutée le 05/02/2013

À propos de...

Copiez/collez ce code

Copiez/collez ce code (responsive)

Lien direct vers le media

Lien permanent vers cette page/vidéo