theatre-contemporain.net

Orgueil, poursuite et décapitation

Orgueil, poursuite et décapitation

de Marion Aubert

Écrit en 2009 - français

Présentation

Parlons plutôt des chonchons. Je connais très bien les chonchons. Peut-être certains parmi vous sont-ils chonchons ? La vie du chonchon est toujours légèrement pénible. Fastidieuse. Si je devais dessiner cette pièce (entreprise difficile) elle aurait forme de chonchon. Le chonchon vit souvent dans les parties basses de notre corps. Il se loge surtout dans nos organes génitaux. Parfois sous les aisselles. Parfois derrière les oreilles et dans la bouche. Le chonchon aime les parties humides et chaudes de notre corps. Certains hommes ont le chonchon à l'intérieur même de la tête. Celui-là devient chonchon roi. Chonchon suprême. Il peut rester chonchon suprême le temps de sa vie, ou bien juste une partie de la semaine. Les chonchons sont des gens comme vous et moi, mais alourdis. (...) Vous allez donc ce soir assister à la représentation de la chonchonnerie.

Le texte par l'auteur

Écrit en 2009 - français

Nombre de personnages

  • 3 homme(s)
  • 5 femme(s)
  • Prix et récompenses

    2011

    Grand Prix

    Nomination Littérature dramatique (Nomination)

    Sélection(s)

    2009

    Lectures publiques

    Bureau des lecteurs

    Comédie-Française

    Autorisation de traduction

    Toute traduction pour un usage non privé est strictement interdite sans autorisation.

    Contactez l'éditeur pour toute demande de traduction