Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « L'instrument à pression »

L'instrument à pression

+ d'infos sur le texte de David Lescot

:Notes du metteur en scène

Passer de l’instrument, à la voix, et à la parole:
La partition vocale de Médéric Collignon sera le prolongement du “biniou“ comme un dénudement supplémentaire de l’âme, jusqu’au cri.
… Inversement avec Jacques Bonnaffé, glisser du texte, de la langue vers l’instrument… comme des doubles qui se croisent, et se confrontent.

Dans l’idée de ballade il y a de la liberté et de l’alléatoire, une place sera laissée à l’improvisation (notamment dans la scène du “Boeuf“).
Le texte dialoguera avec le langage d‘une musique jazz composée et improvisée.

Les voix intérieures du trio musical, interprètées par les acteurs, circuleront dans la musique.
Des espaces sonores mobiles de présences et d‘intensités variables seront créés.

Rechercher l’harmonie entre ce qui se voit et ce qui s’entend.

L’écriture charnelle de David Lescot sera prolongée par des sensations visuelles, des vibrations de couleur.
Sur scène joue une fabrique d’images avec un instrument à brumes qui capte les mouvements de l’air ; une machine inventée pour l’occasion.
Les images seront créées en direct, sur un principe de correspondances entre le sonore et le visuel, afin de transcrire l’énergie, la sensation physique du rythme du jazz dans un geste pictural.
L’image sera elle même un instrument ; réactive, à l’écoute du plateau et pouvant aussi jouer solo une musique silencieuse.

Ecrire une partition avec textes, musiques et images accordés.

C’est ainsi que des notions telles que la vibration, le rythme, la variation, le collage, la série, le hasard… seront envisagées dans leur relation ambivalente au temps et à l’espace.

Véronique Bellegarde

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.