Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « L'Acteur sacrifiant - The Sacrificing actor »

:A propos du projet

Nous débuterons avec les traductions de La Lettre aux acteurs et de Entrée dans le théâtre des oreilles, pour faire naître en anglais ce que provoque Novarina en français. En effet, il est tout à fait compréhensible qu’on hésite à traduire son théâtre, tant il devient lui-même un propre langage. Une parole propre à l’humain.
Cette injonction dans son théâtre à créer de la parole, qui ne soit pas communicante, est la raison pour laquelle j’ai choisi d’ajouter à ce premier montage, des extraits d’un autre texte Notre Parole, où l’auteur, didactique, précise ce vers quoi tend cette Parole, en opposition à notre monde de marchand d’images.
La rencontre de ces deux idées centrales constituera le socle dramaturgique de notre projet. Il y aura un cheminement, un va et vient.
L’idée est de mélanger les langues à l’intérieur du corpus de textes. Semer le trouble. Créer une autre langue avec la juxtaposition de deux premières (…)
Il se passe souvent quelque chose d’étrange au théâtre lorsque l’on est confronté à une langue étrangère. Quoi de plus étrange alors quand une langue, celle de Novarina, est déjà elle-même décalée ?

Valéry Warnotte

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.