Accueil de « Haute Surveillance »

Haute Surveillance

+ d'infos sur le texte de Jean Genet
mise en scène Cédric Gourmelon

On en parle dans la presse et sur le web

Le Nombril du Vicomte

Image de la critique de Le Nombril du Vicomte

jeudi 09 novembre 2017

Haute surveillance …sublimes voyous

Par O Dubos

L’oeuvre de Jean Genet est subversive, peuplée de voyous fascinants, portés aux portes de dérangeants paradis érotiques par la sacralisation de leurs méfaits et la transformation du cachot en…...

Lire l'article sur Le Nombril du Vicomte

Profession Spectacle

Image de la critique de Profession Spectacle

mercredi 20 septembre 2017

Cédric Gourmelon tout en sobriété

Par Pierre Monastier

Dans une mise en scène épurée à l’extrême, porté par une efficace esthétique en clair-obscur, Cédric Gourmelon propose une interprétation intimiste de la pièce Haute Surveillance, de Jean Genet, au Studio Théâtre de la Comédie-Française. Si Sébastien Pouderoux peine parfois à auréoler la solitude de son personnage d’une gloire à la lumière ténébreuse, Jérémy Lopez et Christophe Montenez habitent avec puissance leurs rôles en opposition dramatique...

Lire l'article sur Profession Spectacle

Sceneweb

Image de la critique de Sceneweb

lundi 18 septembre 2017

Cédric Gourmelon, amoureux de Genet met le Studio de la Comédie-Française sous Haute Surveillance

Par Christophe Candoni

Au Studio du Louvre, les voyous de Jean Genet ouvrent la saison de la Comédie-Française dans Haute surveillance dont la mise en scène de Cédric Gourmelon explore les dimensions fantasmatiques et liturgiques. Sébastien Pouderoux domine une distribution exclusivement masculine dans le peau d’un criminel fataliste et ambigu qui magnétise....

Lire l'article sur Sceneweb

Un Fauteuil pour l'Orchestre

Image de la critique de Un Fauteuil pour l'Orchestre

dimanche 17 septembre 2017

Haute surveillance, « long poème »

Par Nicolas Brizault

La mise en scène de Cédric Gourmelon est tout sauf emprisonnée. Des comédiens vivants, c’est-à-dire sales, de cette saleté multiple, nous montrent là, ce soir sur scène, quatre hommes échappés de l’âme de Genet pour pénétrer la nôtre, pour nous en donner l’envie, pour avoir plus de plaisir encore. Et qui y réussissent. Bravo....

Lire l'article sur Un Fauteuil pour l'Orchestre