Accueil de « Haute Surveillance »

Haute Surveillance

+ d'infos sur le texte de Jean Genet
mise en scène Cédric Gourmelon

Distribution

Présentation

« C’est un diamant noir », annonce Cédric Gourmelon au sujet de Haute surveillance, première pièce de Jean Genet qui en initia la rédaction au centre pénitentiaire de Fresnes en 1942 sous le titre Pour la belle, et qu’ il retravailla jusqu’à la fin de sa vie en 1985.

On y retrouve la mythologie qui traverse son œuvre et entoure sa vie : sa fascination pour les criminels, la masculinité, l’ accomplissement de soi, la fatalité, le désir... L’action est resserrée autour de trois jeunes détenus. Le premier, nommé Yeux verts, figure charismatique, est un « vrai » assassin vénéré par deux délinquants, Maurice, gueule d’ ange à la beauté troublante, et Lefranc, le seul à ne pas être analphabète, qui a le privilège de lire et rédiger la correspondance entre le caïd et sa femme – l’absente, objet du fantasme commun.
Il fallait un amoureux...

Lire la suite

Dernières critiques

Le Nombril du Vicomte
Haute surveillance …sublimes voyous
Image d'une critique concernant Haute surveillance …sublimes voyous

Par O Dubos

jeudi 09 novembre 2017

Profession Spectacle
Cédric Gourmelon tout en sobriété
Image d'une critique concernant Cédric Gourmelon tout en sobriété

Par Pierre Monastier

mercredi 20 septembre 2017