Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Laurence Sendrowicz

France

Suivre aussi Laurence Sendrowicz sur :

Ajoutez un lien vers site personnel, twitter, linkedin, instagram

Dernières critiques

Image de Funérailles d'hiver

Le Bruit de Bruxelles

samedi 12 janvier 2019

Funérailles d’hiver : une farce burlesque avec chansons

Par Julia Garlito

Elle est âgée. Elle sent que la fin est proche. C’est bien plus que cela, elle sait qu’elle va mourir ce soir. Lui, son fils, un vieux garçon ayant toujours vécu auprès de sa mère, est à son chevet. L’angoisse de la vieille dame : que personne n’assiste à son enterrement, ni même ne se souvienne d’elle,

Lire l'article sur Le Bruit de Bruxelles

Image de Une Laborieuse entreprise

Théâtre au Vent

jeudi 05 avril 2018

L’une continue à rêver, l’autre cauchemardise

Par Evelyne Trân

Ouvrir le placard d’un couple usé jusqu’à la corde par trente années de vie commune et laisser choir tous les vêtements moisis, les ressentiments repassés, les rêves fanés, enfin toute une vie qui n’a plus que l’apparence d’un cadavre en décomposition, est-ce possible ?

Lire l'article sur Théâtre au Vent

Image de Vie et mort de H, pique-assiette et souffre-douleur

Sceneweb

mardi 17 janvier 2017

Psychologie des mœurs pour H

Par Hadrien Volle

Le futur directeur de La Tempête, Clément Poirée, monte en ces lieux une longue pièce d'Hanokh Levin, « Vie et mort de H ». Un drame acide à l'humour grinçant porté par une équipe de comédiens survoltés....

Lire l'article sur Sceneweb

Image de Vie et mort de H, pique-assiette et souffre-douleur

Webtheatre

lundi 16 janvier 2017

Comédie mordante sur le prix du bonheur

Par Jean Chollet

Figure majeure de la dramaturgie israélienne contemporaine, Hanokh Levin (1943 – 1999) est auteur d’une cinquantaine de pièces dont certaines ont été représentées plusieurs fois sur nos scènes, Yacobi et Leidental, L’Enfant rêve, Kroum l’Ectoplasme ou Funérailles d’hiver. Celle – ci, moins connue, créée en 1972 à Haïfa, a été publiée en langue française en 2011, aux Editions Théâtrales dans un recueil intitulé Pièces mortelles , accompagnée de...

Lire l'article sur Webtheatre

Image de Vie et mort de H, pique-assiette et souffre-douleur

Regarts.org

vendredi 13 janvier 2017

Moitié ivre de rire, moitié groggy par les sentiments

Par Bruno Fougniès

Hanokh Levin a une écriture acerbe mais généreuse, cruelle mais drôle. Il pianote sans cesse sur la gamme des sentiments : tendresse, culpabilité, remords, espoirs, délires. Clément Poirée s’empare de ce verbe sans fard pour créer un spectacle où la démesure des personnages éclate....

Lire l'article sur Regarts.org

Image de Une Laborieuse entreprise

Debo raconte

jeudi 29 octobre 2015

Le Couple, une laborieuse entreprise

Par Deboraconte

Quelle vilaine réjouissance ressentons-nous, devant la déliquescence de ce couple usé jusqu’à la corde, devant la cruauté sans fard de cette vie quotidienne. Que la satire et libératrice. De coup-bas en coup-bas, la farce passe de cruelle à grotesque pour notre plus grande joie....

Lire l'article sur Debo raconte

Image de Shitz

L'Autre Scène®

mercredi 15 avril 2015

David Strosberg, aura tout compris, de Freud comme de Levin.

Par David Rofé-Sarfati

Que serions-nous si nous parvenions à réduire au maximum notre instance morale ? La plupart des injonctions et assignations du collectif, des identifications et des interdictions de l’individu est refoulée et en tant que telle domiciliée dans l’inconscient et de cet endroit organisent les résistances du sujet, à son insu.

Lire l'article sur L'Autre Scène®

Image de Shitz

Rhinoceros

mardi 07 avril 2015

Affreux, sales et méchants

Par Gwendoline Soublin

Après la création en 2000 de L’Enfant rêve, le metteur en scène belge David Strosberg poursuit son exploration des textes d’Hanokh Levin avec Schitz. Caustique, cruelle, mordante, scatologique, la liste des adjectifs décrivant la foisonnante écriture du dramaturge israélien est infinie. Dans cette pièce politique datant de 1975 où les corps n’ont d’humain que leur parfaite obésité, la cellule familiale est passée au microscope de la mesquinerie....

Lire l'article sur Rhinoceros

Image de Shitz

liberation.fr

jeudi 02 avril 2015

Hanokh Levin, enrobé de mariés

Par Hugues Le Tanneur

«Que me restera-t-il à ma mort ?» La question est énorme. A l’image de celui qui la pose, dont la physionomie impressionne par ses proportions gargantuesques - à se demander comment il tient encore sur ses jambes. Contre la mort, Schitz n’a pas trouvé mieux que l’accumulation, aussi bien de chair que de capital. Mais cette digue entassée au fil des ans lui paraît soudain dérisoire. A quoi bon, par exemple,...

Lire l'article sur liberation.fr

Image de Shitz

lesechos.fr

lundi 30 mars 2015

Hanokh Levin, en un cabaret noir

Par Philippe Chevilley

La pièce a quarante ans mais elle aurait pu être écrite aujourd'hui. « Schitz » est un concentré d'ironie et de désespoir. Une farce au vitriol qui brocarde notre monde et ses valeurs en déroute - famille, mariage, amour, mort, patrie. Une farce « chantée » signée du dramaturge israélien Hanokh Levin (1943-1999), dénonçant rageusement l'avidité et l'égoïsme humains....

Lire l'article sur lesechos.fr