Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Les Gens légers

Les Gens légers

de Jean Cagnard

Présentation

Ici concrètement on peut rencontrer un tas de cendres dans la rue, lui parler, ça commence bien, plus loin on peut danser avec un train ou une cheminée, comme avec l’avenir lorsqu’il se rapproche, croiser un homme qui à la manivelle rétrécit aveuglément le ciel, avec un don précis d’ubiquité semble-t-il ; il y a aussi cette famille qui se change les âges, se recompose, plus de jeunes plus de vieux, pour passer au travers du gros appétit qui menace — raté ; il y a une petite fille qui marche qui marche, toute pleine de bonnes questions brutales, la conscience de tout cela, sept ans et demi ; il y a cette grosse miette qu’est devenue ma main — est-ce que je peux me jeter sur cette grosse miette ? ; il y a le Chevalier Estomac qui montre comment quitter le sol pour rejoindre l’aspect des fantômes ; il y a ces voix de chaque côté du squelette, l’occasion de danser encore, ce n’est pas tous les jours cette légèreté ; pour quelques uns le retour où il fera bon s’essuyer les pieds sur un chien, s’essuyer pour enlever la saleté des yeux, la saleté.

Nombre de personnages

  • 2 homme(s)
  • 2 femme(s)
  • Prix et distinctions

    2008

    Prix Godot des lycéens

    Nomination

    Aide(s) et soutien(s)

    2003

    Aide à la création

    (spécificités non enregistrées)

    Artcena

    Sélection(s)

    2012

    Comité de lecture

    Sélection textes originaux français

    Eurodram

    2009

    Lectures publiques

    Bureau des lecteurs (présentation publique)

    Comédie-Française

    2008

    Comité de lecture

    Bureau des lecteurs

    Comédie-Française

    2005

    Comité de lecture

    Coup de cœur

    Le Panta-théâtre