Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Couverture de En dessous de vos corps, je trouverai ce qui est immense et qui ne s'arrête pas

En dessous de vos corps, je trouverai ce qui est immense et qui ne s'arrête pas

de Steve Gagnon


En dessous de vos corps, je trouverai ce qui est immense et qui ne s'arrête pas :Extrait 2 (page 20-21)

Avec l'aimable autorisation des Éditions l'Instant Même

4. Le Vertige

NERON– OK, ta gueule. Ta gueule.
Non, c’est insupportable, tout l’monde trouve ça insupportable, tout l’monde est mal à l’aise, tu parles trop, tu parles tout l’temps, t’as rien à dire, mais tu parles tout l’temps, t’es insupportable, je peux pus, je peux pus, je peux pus entendre ça. T’écouter parler.
Maman, tous les mots de toutes les langues d’la planète ont honte de ceux que tu utilises à la journée longue. Si les mots avaient un syndicat, ben crisse, ils manifesteraient contre toi, ils te boycotteraient solide. Ils te hurleraient dans des ostie de gros porte-voix, dans des porte-voix gigantesques de fermer ta gueule, de disparaître.
Aucune langue a été inventée pour dire c’que tu dis, aucune langue sert à dire des choses aussi connes que c’que tu dis à la journée longue.

BRITANNICUS – Voyons, t’es ben cave/

NERON – Ah ! toi, Britannicus, t’es beau, t’es fin, tu m’fais tellement chier, si tu savais comment tu gâches toute, comment tu m’fais chier, comment je t’haïs, comment i’est trop tard, comment j’ai tellement aimé mon frère, comment j’t’ai tellement aimé, mais que là i est trop tard, que ta beauté me trahit, que ta beauté me tue et pis que j’t’haïs. Tu pourrais faire des grandes choses, tu pourrais.


imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.