Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Toute nue »

On en parle dans la presse et sur le web

Toutelaculture

Image de la critique de Toutelaculture

dimanche 08 mars 2020

Toute Nue, variation Feydeau Norén, un Feydeau à la puissance 2

Par David Rofé-Sarfati

En intriquant les écritures de Feydeau et de Lars Norén, Émilie Anna Maillet, invente un jeu de massacre acerbe et spectaculaire. Le public est fasciné …...

Lire l'article sur Toutelaculture

Sceneweb

Image de la critique de Sceneweb

dimanche 01 mars 2020

Les mécaniques politiques d’Emilie Anna Maillet

Par Caroline Châtelet

Avec Toute nue, Émilie Anna Maillet de la compagnie Ex voto à la lune signe une variation enlevée sur Feydeau et Norén....

Lire l'article sur Sceneweb

Le journal d'Armelle Heliot

Image de la critique de Le journal d'Armelle Heliot

vendredi 28 février 2020

Emilie Anna Maillet, en toute intelligence

Par Armelle Héliot

Dans « Toute nue », elle marie Feydeau et Norén. Rien d’incongru, mais un grand morceau de théâtre interprété à la perfection par un groupe de comédiens audacieux. Il y a des soirs où, en quelques minutes, une toute petite poignée de minutes, on est submergé par le sentiment d’une évidence : on est devant du grand théâtre,…...

Lire l'article sur Le journal d'Armelle Heliot

L'Humanité

Image de la critique de L'Humanité

lundi 24 février 2020

De la femme objet à la femme humaine

Par Gérald Rossi

Dans Toute nue, Émilie Anna Maillet réalise un mélange subtil entre Georges Feydeau et Lars Norén, à un siècle de distance, entre humour et acidité....

Lire l'article sur L'Humanité

L'Oeil d'Olivier

Image de la critique de L'Oeil d'Olivier

samedi 18 janvier 2020

Le corps nu de la femme, une arme massive contre le sexisme

Par Olivier Frégaville-Gratian d'Amore

A la comédie de Saint-Etienne, Émilie Anna Maillet met Feydeau sans dessus dessous. En faisant se rencontrer, de manière tout à fait improbable, les écrits de Feydeau et de Norén, mâtinés de Despentes, Emilie Anna Maillet crée un objet théâtral fort déconcertant mais terriblement percutant. Remontant le fil de l’histoire, elle questionne la place de la femme dans nos sociétés, son peu d’évolution à travers le temps....

Lire l'article sur L'Oeil d'Olivier

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)