Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Soudain la nuit »

Soudain la nuit

mise en scène Nathalie Garraud

On en parle dans la presse et sur le web

Image de la critique de Le Monde.fr

samedi 11 juillet 2015

Huis clos à l’aéroport, dans la crainte du « corps étranger »

Par Fabienne Darge

« Je suis Chahine », dit-il. Comment peuvent-ils l’entendre, les autres, qui lui font face ? Le docteur Chahine dirige le service médical d’un grand aéroport. Il vient de confiner dans ses bureaux les passagers d’un vol en provenance d’Istanbul, parce qu’un jeune Arabe est mort à sa descente de l’avion. Etait-il malade ? Porteur d’un mystérieux virus, d’une de ces maladies dont on se croit protégé de ce côté-ci de la Méditerranée ?...

Lire l'article sur Le Monde.fr

Image de la critique de Les Trois Coups

mercredi 08 juillet 2015

Contemporain, dans tous les sens du terme

Par Céline Doukhan

Le plateau présente un aspect plutôt insolite : il est en grande partie occupé par des rangées de chaises pliantes, tournées dos au public. L’ambiance est anxiogène, plombée par un glacial camaïeu de gris, option métallisé, qui recouvre les chaises, les grands panneaux sur lesquels apparaissent des images de ville en noir et blanc et même les vêtements des protagonistes....

Lire l'article sur Les Trois Coups

Image de la critique de Naja21

mardi 07 juillet 2015

Soudain la nuit face au corps étranger

Par Julie Delem

Dans leur troisième pièce d'un cycle inspiré par la thématique des Spectres de l'Europe, Nathalie Garraud et Olivier Saccomano signent pour le Festival d'Avignon une création explorant des imaginaires médicaux, sociaux et intimes inspirés par la figure du corps étranger....

Lire l'article sur Naja21

Image de la critique de La Parafe

mardi 07 juillet 2015

Soudain, le rien…

Par F

L’année dernière déjà, Nathalie Garraud et Olivier Saccomano étaient invités au Festival d’Avignon avec Othello, Variation pour trois acteurs (comme si les metteurs en scène à inviter et à faire connaître manquaient). Poursuivant leurs recherches sur la figure de l’étranger au sein du cycle Spectres de l’Europe qu’ils ont engagé en 2013, ils proposent cette foisSoudain la nuit. Un spectacle qui fait du spectateur un étranger [...]...

Lire l'article sur La Parafe

Image de la critique de Théâtre du blog

lundi 06 juillet 2015

Spectres de l’Europe

Par Stéphanie Ruffier

Spectres de l’Europe, ce cycle de recherche, mené par la compagnie du Zieu depuis 2013, est plus que jamais d’actualité. Tandis que les Grecs hier ont voté NON, sa troisième pièce suspend le temps. Que faire ? L’Othello itinérant que la jeune metteuse en scène proposait était cadencé, farcesque et brutal. Un univers shakespearien belliqueux où les...

Lire l'article sur Théâtre du blog

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)