Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Onéguine »

Onéguine

mise en scène Jean Bellorini

On en parle dans la presse et sur le web

Foud'art

Image de la critique de Foud'art

vendredi 18 septembre 2020

Poésie musicale au TGP Saint-Denis

Par Frederic Bonfils

Retiré dans la campagne russe enneigée ou balayée par les vents d’été, Eugène Onéguine est un être « impatient de vivre et pressé de sentir », aimant le luxe et la fête. Tatiana, jeune fille noble, belle et sombre, tombe amoureuse de lui dans une forme de pureté ardente et tourmentée. Insensible, indolent, il l’écondui...

Lire l'article sur Foud'art

La Parafe

Image de la critique de La Parafe

vendredi 18 septembre 2020

Des mondes à partir de quelques mots

Par Floriane Toussaint

Le Théâtre Gérard Philipe ouvre sa saison avec Un Conte de Noël de Julie Deliquet, nouvelle directrice des lieux, mais aussi avec la reprise d'Onéguine, spectacle créé il y a un an et demi au même endroit par Jean Bellorini, son prédécesseur. Onéguine s’inscrit dans la continuité des précédents spectacles de Bellorini, et tout particulièrement de ses Karamazov d’après Dostoïevski (spectacle créé à Avignon en 2016). D’abord parce que Pouchkine, po...

Lire l'article sur La Parafe

Les Inrocks

Image de la critique de Les Inrocks

vendredi 17 mai 2019

Un “Onéguine” murmuré à l'oreille des spectateurs

Par Fabienne Arvers

Onéguine quitte la ville pour le calme de la campagne, mais se retrouve au cœur d’un marivaudage cruel. Théâtral autant que musical, le dispositif imaginé par Jean Bellorini offre une expérience intime de l’œuvre de Pouchkine....

Lire l'article sur Les Inrocks

Délibéré

Image de la critique de Délibéré

dimanche 14 avril 2019

Dingues d'Onéguine

Par René Solis

Au TGP de Saint-Denis, Jean Bellorini adapte "Eugène Onéguine" de Pouchkine dans la traduction d'André Markowicz. Magnifique, dit René Solis...

Lire l'article sur Délibéré

Le Monde.fr

Image de la critique de Le Monde.fr

mercredi 27 mars 2019

Faire entendre Onéguine, tout un art

Par Brigitte Salino

A Saint-Denis, Jean Bellorini propose aux spectateurs d’écouter le poème de Pouchkine au casque. Sauf une fois, brièvement, pour Les Frères Karamazov, de Dostoïevski, Jean Bellorini (37 ans) n’a jamais utilisé de vidéo dans ses mises en scène. Le directeur du Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, aime le théâtre simple, qui laisse les spectateurs s’inventer leurs images. Il aime aussi la littérature, passionnément, allégrem...

Lire l'article sur Le Monde.fr

Sceneweb

Image de la critique de Sceneweb

lundi 25 mars 2019

Onéguine en un murmure

Par Vincent Bouquet

A l’aide d’un dispositif scénique et sonore particulièrement soigné, Jean Bellorini transforme le roman de Pouchkine en un conte poétique susurré à l’oreille des spectateurs. Un moment de théâtre hors du temps....

Lire l'article sur Sceneweb

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)