Accueil de « Les Tribulations d'une étrangère d'origine »

Les Tribulations d'une étrangère d'origine

mise en scène François Berreur

On en parle dans la presse et sur le web

Image de la critique de Froggy's delight

mercredi 13 février 2013

Un parcours aussi théâtral que sociologique

Par Philippe Person

Née en France, de réfugiés politiques bulgares, Elizabeth Mazev a décidé de raconter son histoire sur scène. Débarquant avec deux valises, deux nattes blondes et une tenue traditionnelle, avec en fond sonore l’écho lointain de "La Maritza" de Sylvie Vartan, Elizabeth Mazev ne perd pas de temps : en quelques secondes, elle projette son spectateur dans "Les tribulations d’une étrangère d’origine"....

Lire l'article sur Froggy's delight

Image de la critique de La Revue du Spectacle

mardi 12 février 2013

Une étrangère d'origine... Govori beulgarski !

Par Jean Grapin

Elizabeth Mazev qui fait du théâtre depuis le cours élémentaire avec Olivier Py qui accompagna Jean-Luc Lagarce, joue avec la complicité de François Berreur "Les Tribulations d'une étrangère d'origine". Dans cette pièce écrite par elle. Elizabeth Mazev parle de sa Bulgarie et d'elle-même....

Lire l'article sur La Revue du Spectacle

Image de la critique de Scène Web

mardi 12 février 2013

Chaque histoire est banale, mais toute histoire est singulière

Par La rédaction

Mon pays, ma Bulgarie Mon amour, ma Bulgarie Tant de nuits sans sommeil Tant de routes parcourues Pour revenir, pour revenir Chanson populaire bulgare Il y a ce que les parents racontent et il y a ce dont on se souvient. Il y a aussi ce dont on croit se souvenir ou dont on se souvient par les autres. Il y a ce qu’on ne veut pas oublier et ce qu’on voudrait ne pas avoir connu. Il y a la patrie des parents, et celle où naissent les enfants...

Lire l'article sur Scène Web

Image de la critique de L'Est Républicain.fr

jeudi 07 février 2013

Théâtre à Besançon : les tribulations de la mémoire

Par Y.A.

Elle est seule, sur la scène du CDN de Besançon, dans un costume rappelant le pays des origines. Cette Bulgarie où elle n’est pas née mais dont elle a entendu, toute son enfance, le chant de la langue, à la maison en France son pays natal mais celui de l’exil pour ses parents ayant fui l’obligation du bonheur façon communiste....

Lire l'article sur L'Est Républicain.fr

Image de la critique de L'Est Républicain.fr

mardi 05 février 2013

« Tribulations d’une étrangère »

Par Yves Andrikian

« TRIBULATIONS d’une étrangère d’origine », ainsi s’intitule le spectacle mis en scène par François Berreur. Il s’agit là de l’adaptation scénique de ......

Lire l'article sur L'Est Républicain.fr

Image de la critique de Rue89 - Balagan

lundi 04 février 2013

Autoportrait d’Elizabeth Mazev en chanteuse de son cœur bulgare

Par Jean-Pierre Thibaudat

Née française de parents venus de la Bulgarie, le pays de ses ancêtres poursuit Elizabeth Mazev depuis sa naissance.Elle a raconté tout cela dans un récit, « Mémoire pleine », qu'elle l’interprète aujourd’hui, seule sur scène, sous le regard attentif de François Berreur, dans un spectacle aux petits oignons : « Les Tribulations d’une étrangère d’origine."L'indispensable tchoubritsaMazev met tout son talent d’actrice douée d’un instinct humoristiq...

Lire l'article sur Rue89 - Balagan

Image de la critique de Le Comtois

mercredi 30 janvier 2013

Relations entre l’individu et le souvenir, l’intimité et l’Histoire

Par Le Comtois

Adaptation scénique de son roman autobiographique Mémoire pleine, Tribulations d’une étrangère d’origine d’Élizabeth Mazev racontent l’histoire d’une petite fille née en France de parents réfugiés bulgares. Seule en scène, la comédienne, conteuse hors-paire, rejoue des scènes de sa vie, de ses trois ans et demi à l'âge adulte : la chanson bulgare chorégraphiée par sa mère pour le spectacle de fin d’année, les longs périples estivaux en DS break...

Lire l'article sur Le Comtois

Image de la critique de Théâtre du blog

mardi 29 janvier 2013

Etre né quelque part, puis plus tard, être ou ne pas être

Par Véronique Hotte

Etre né quelque part, puis plus tard, être ou ne pas être, selon la formule shakespearienne… Elizabeth Mazev « est » et s’est, on n’en doute pas, construite. Avec Les Tribulations d’une étrangère d’origine-version scénique de Mémoire pleine-un récit personnel que met en scène François Berreur, la comédienne se souvient de ses trois ans et demi dans une petite ville du Sud de la France. Ses parents et son grand frère, son aîné de douze ans,

Lire l'article sur Théâtre du blog