Accueil de « Les Tribulations d'une étrangère d'origine »

Les Tribulations d'une étrangère d'origine

mise en scène François Berreur

On en parle dans la presse et sur le web

Image de la critique de Télérama

mercredi 15 janvier 2014

Monologue autobiographique sur l'intégration et l'identité

Par Sylviane Bernard-Gresh

Au début du spectacle, Elisabeth Mazev, la comédienne, semble être une petite fille typiquement bulgare avec ses jupes et ses corsages brodés. En grandissant, l'enfant sort de ses multiples jupons comme un papillon de sa chrysalide, assumant son identité particulière de Française, la Bulgarie au cœur. Elisabeth Mazev, dans un monologue autobiographique, raconte son enfance à Paris, ses parents réfugiés politiques, les voyages autour de la...

Lire l'article sur Télérama

Image de la critique de l'Humanité.fr

mardi 26 février 2013

Il n’y a pas que le yaourt qui ait le goût bulgare…

Par Marie-José Sirach

Elizabeth Mazev se lance à corps perdu dans le récit de sa vie. Clins d’œil à l’exil, la Bulgarie et le monde de l’enfance. Savoureux et parfumé à l’essence de rose....

Lire l'article sur l'Humanité.fr

Image de la critique de France Inter

vendredi 22 février 2013

Peinture intime et familiale

Par Laure Adler

Adaptation scénique de son récit autobiographique Mémoire pleine, Les Tribulations d’une étrangère d’origine d’Elizabeth Mazev racontent l’histoire d’une petite fille née en France de parents réfugiés politiques bulgares. Seule en scène, la comédienne, conteuse hors-paire, rejoue des scènes de sa vie, de ses trois ans et demi à l’âge adulte : la chanson bulgare chorégraphiée par sa mère pour le spectacle de fin d’année, les longs périples...

Lire l'article sur France Inter

Image de la critique de Le grand théâtre du monde

mercredi 20 février 2013

Elizabeth Mazev, au présent du souvenir

Par Armelle Héliot

Elle a donné un nouveau titre à cette Mémoire pleine, ce récit fruit d'une commande de France Culture. Les Tribulations d'une étrangère d'origine, version théâtrale, constituent un moment très original de jubilation dramatique sous le regard aigü et tendre de François Berreur. Elle surgit par la cour, valise à la main. Elle a des nattes blondes. De beaux cheveux blonds couleurs de champs de blé.

Lire l'article sur Le grand théâtre du monde

Image de la critique de Pariscope

mercredi 20 février 2013

Un spectacle aussi pertinent que drôle

Par Marie-Céline Nivière

Pour notre plus grand plaisir, la comédienne Elizabeth Mazev plonge dans ses souvenirs. Il faut dire que la dame fait preuve d'une sacrée écriture et d'un sens exquis de l'humour. Et pour ne rien gâcher, elle joue divinement bien là comédie. La petite Elizabeth, avec un « z » s'il vous plaît, est née en France. Seulement voilà, sa famille a une particularité, elle parle à la maison une langue bizarre et lorsqu'elle s'exprime en français, y a comme un drôle d'accent. Ses parents sont des réfugiés politiques bulgares.

Lire l'article sur Pariscope

Image de la critique de France Culture

lundi 18 février 2013

un texte autobiographique

Par Arnaud Laporte

C’est à Théâtre Ouvert, cité Véron, à Paris, que l’on retrouve une comédienne que j'adore, Elizabeth Mazev, qui est aussi auteur à ses heures, même si sa production n'est guère prolifique....

Lire l'article sur France Culture

nouvelobs.com

Image de la critique de nouvelobs.com

dimanche 17 février 2013

Elisabeth Mazev, elle aussi, est une formidable comédienne

Par Odile Quirot

Elisabeth Mazev, elle aussi, est une formidable comédienne, souvent applaudie chez Olivier Py. Elle est née en france, en 1965, de parents bulgares. Elle a attendu d'avoir passé la quarantaine avant d'évoquer ses origines, et ses souvenirs, qui sont aussi pour une part ceux de ses parents, les histoires qu'ils lui racontaient, ou lui taisaient...

Lire l'article sur nouvelobs.com

Image de la critique de Allegro Theatre

samedi 16 février 2013

Les images qui ont pris place dans sa mémoire

Par Joshka Schidlow

La comédienne Elisabeth Mazev se remémore les images qui ont pris place dans sa mémoire de l'âge de trois ans à aujourd'hui. Fille d'émigrés d'opinion bulgares, elle entendit constamment évoquer le paradis perdu du pays natal des siens où elle se rendit pour la première fois lorsqu'elle était une enfant de dix ans. Elle avait avant la découverte de la terre des ancêtres eût la visite d'une grand -mère...

Lire l'article sur Allegro Theatre

Image de la critique de Un Fauteuil Pour l'Orchestre

vendredi 15 février 2013

Elizabeth Mazev interroge la mémoire

Par Denis Sanglard

Elizabeth Mazev, Rojbè pour sa maman, Treudka pour son papa, est une comédienne généreuse, fine et spirituelle, doublée d’un formidable écrivain. Les tribulations d’une étrangère d’origine, version scénique de son récit Mémoire pleine, conte son enfance de petite fille française d’émigrés bulgares, son adolescence, sa vie de femme et de comédienne, la Bulgarie en sautoir…

Lire l'article sur Un Fauteuil Pour l'Orchestre

Le Monde.fr

Image de la critique de Le Monde.fr

jeudi 14 février 2013

C'est bulgare comme le yaourt...

Par Fabienne Darge

Mazev, c'est bulgare, comme le yaourt ? Dans un spectacle qu'elle écrit, la commédienne française évoque avec humour ses origines et sa double identité...

Lire l'article sur Le Monde.fr