Accueil de « Le Quatrième mur »

Le Quatrième mur

mise en scène Julien Bouffier

On en parle dans la presse et sur le web

Télérama.fr

Image de la critique de Télérama.fr

lundi 21 mai 2018

Une adaptation bouleversante du récit de guerre de Sorj Chalandon

Par Emmanuelle Bouchez Emmanuelle Bouchez Emmanuelle Bouchez Twitter

Au Théâtre Paris-Villette, le metteur en scène spécialiste du théâtre-documentaire Julien Bouffier s’empare avec finesse du récit de l’écrivain-journaliste en pleine guerre civile libanaise. Saisissant....

Lire l'article sur Télérama.fr

un fauteuil pour l'orchestre.com

Image de la critique de un fauteuil pour l'orchestre.com

vendredi 11 mai 2018

Monter Antigone d’Anouilh en plein milieu de Beyrouth

Par Pulcritude

Monter Antigone d’Anouilh en plein milieu de Beyrouth, avec des acteurs de toutes les confessions en conflit, tel est le pari fou, le rêve insensé de Samuel metteur en scène grec et juif, mourant douloureusement d’un cancer à Paris où il est exilé. Incapable de mener à bien son projet, il en délègue la réalisation à sa jeune disciple en théâtre et en politique....

Lire l'article sur un fauteuil pour l'orchestre.com

L'Humanité

Image de la critique de L'Humanité

vendredi 11 mai 2018

Antigone meurt dans un Beyrouth qui saigne

Par Gérald Rossi

La mise en scène foisonnante de Julien Bouffier ainsi que son adaptation attentive, renforcent la puissance du « Quatrième mur » écrit par Sorj Chalandon, servi ici par une troupe parfaite de comédiens présents sur le plateau et dans le film projeté sur plusieurs écrans....

Lire l'article sur L'Humanité

WebThéâtre

Image de la critique de WebThéâtre

dimanche 06 mai 2018

Un bouleversant feuilleté d’âme et de fracas

Par Dominique Darzacq

Ecrivain, journaliste, qui aujourd'hui signe la rubrique télé dans Le Canard enchaîné, Sorj Chalandon fut longtemps grand reporter pour le journal...

Lire l'article sur WebThéâtre

Théâtre du blog

Image de la critique de Théâtre du blog

dimanche 05 février 2017

Comme dans un rêve audacieux

Par Véronique Hotte

Le Quatrième Mur, adaptation du roman de Sorj Chalandon et mise en scène de Julien Bouffier Dans la salle aux lumières éteintes, nous sommes invités se frayer un chemin dans l’obscurité, l’ombre et l’incertitude. Sur la scène, un homme au crâne rasé, torse nu, debout, est éclairé, avant qu’une femme ne vienne le rejoindre. A travers la caisse de résonance voulue des micros HF, ils dialoguent sur le théâtre, la guerre et formulent le souhait...

Lire l'article sur Théâtre du blog

Théâtre au Vent

Image de la critique de Théâtre au Vent

dimanche 15 janvier 2017

La figure d’Antigone a toujours fasciné .

Par Evelyne Tran

Elle est l’expression d’une volonté de résistance au pouvoir qui va au-delà du politique. C’est à dire qu’une personne qui n’entend rien à la politique, peut être interpellée par son message. Antigone tient tête au dictateur représenté par Créon parce que son devoir, sa nécessité vitale, celle qui la constitue,

Lire l'article sur Théâtre au Vent

Mediapart-Les dits du théâtre

Image de la critique de Mediapart-Les dits du théâtre

vendredi 13 janvier 2017

A la frontière du réel

Par Dashiell Donello

Pour le metteur en scène Julien Bouffier il n’y a pas de dichotomie entre sa passion théâtrale et la vie. La transmission de cette adaptation du roman de Sorj Chalandon, véhicule sa pensée pour s’adresser à nous à la frontière du réel, sur une scène de théâtre. Une aventure de création qui bouscule ses repères ; avec des comédiens Libanais filmés à Beyrouth....

Lire l'article sur Mediapart-Les dits du théâtre

I/O Gazette

Image de la critique de I/O Gazette

vendredi 13 janvier 2017

Profession de foi

Par Jean-Christophe Brianchon

Vouloir monter « Le Quatrième Mur » sur une scène, c’est choisir de mettre en images ce livre qui veut faire du théâtre l’arme de tous les possibles. C’est raconter la puissance de cet art qui en lui-même contiendrait la possibilité de « s’élever tout entier contre la guerre… de proposer l’inconcevable », comme c’est dit dans la pièce. C’est une profession de foi, donc. Une gageure, tant la tentative ne peut souffrir l’échec....

Lire l'article sur I/O Gazette