Accueil de « Le Cid »

Le Cid

+ d'infos sur le texte de Pierre Corneille
mise en scène Yves Beaunesne

On en parle dans la presse et sur le web

WebThéâtre

Image de la critique de WebThéâtre

lundi 23 avril 2018

Retour à l’héritage hispanique

Par Gilles Costaz

Belle mais colossale, lourde, massive pièce que Le Cid. Qu'en faire par rapport aux mises en scène de référence, celle de Jean Vilar et Gérard Philipe...

Lire l'article sur WebThéâtre

Sceneweb

Image de la critique de Sceneweb

mardi 10 avril 2018

Un Cid tiraillé entre tradition et modernité

Par Vincent Bouquet

Au Théâtre des Quartiers d'Ivry, Yves Beaunesne donne un sérieux coup de jeune à la tragi-comédie de Corneille et montre l'atemporalité de son célèbre dilemme....

Lire l'article sur Sceneweb

critiquetheatreclau.com

Image de la critique de critiquetheatreclau.com

samedi 07 avril 2018

Le Cid, tragi-comédie

Par arrazatclau

Première version du Cid jouée en 1637, critiquée par la société « des biens pensants de l’époque ».Corneille remaniera sa pièce qui d’une tragi- comédie deviendra une tragédie plus conventionnelle et moraliste. en 1682. Sur scène apparaissent quelques instants tous les personnages du Cid immobiles, vêtus de somptueux habits offrant à nos yeux un magnifique tableau....

Lire l'article sur critiquetheatreclau.com

Critiques Théâtres Paris

Image de la critique de Critiques Théâtres Paris

samedi 07 avril 2018

Le Cid toujours intemporel...

Par Philippe Chavernac

Comment être de nouveau agréablement surpris par un classique du théâtre français de nos jours ? La chose n’est pas facile et trop souvent on s’ennuie poliment... Ce n’est pas du tout le cas en ce moment avec Le Cid......

Lire l'article sur Critiques Théâtres Paris

Cultutruc

Image de la critique de Cultutruc

lundi 19 février 2018

« Va, je ne te hais point »

Par Pauline Moisan

Rodrigue et Chimène sont jeunes, amoureux, mais dans une situation délicate. Suite à un conflit, Rodrigue s’en va assassiner le père de sa bien-aimée. Pas la meilleure technique de drague, si vous voulez mon avis. Pour à son tour prendre sa revanche, Chimène demande la mise à mort de Rodrigue et promet sa main à celui qui saura lui rapporter sa tête. L’amour saura-t-il être plus fort? Ou la stupidité, peut-être?...

Lire l'article sur Cultutruc

Bigorre.org

Image de la critique de Bigorre.org

mardi 28 mars 2017

Un Cid flamboyant et impertinent

Par Stephane Boularand

Le rideau s’ouvre, on voit les comédiens figés, puis le noir. Une ouverture en forme de tableau flamand du 17eme siècle qui plante l’esthétique très graphique de la proposition. Puis la scène s’anime en nous plongeant dans le tableau de la dispute des pères de Chimène et de Rodrigue qui va nouer le conflit en l’honneur et l’amour....

Lire l'article sur Bigorre.org

Les Trois coups

Image de la critique de Les Trois coups

vendredi 03 mars 2017

Corneille enfiévré par Beaunesne

Par Trina Mounier

Il faut remercier Yves Beaunesne de nous enchanter avec une pièce si classique qu’on la pensait attendue, qu’on la croyait réservée aux collégiens, qu’on l’avait remisée dans un coin de notre mémoire. Il en restaure au contraire non seulement l’éclat, mais encore la fougue et la fraîcheur.

Lire l'article sur Les Trois coups

hottello

Image de la critique de hottello

jeudi 12 janvier 2017

L’amour et la mort sont intimement liées

Par Véronique Hotte

Quand, pour se venger de l’affront du Comte, humilié de ne pas avoir été choisi par le Roi de Castille pour le poste de gouverneur du prince, Don Diègue (Jean-Claude Drouot magistral) donne symboliquement à Rodrigue son épée glorieuse – scène d’adoubement –, le premier reçoit sur ses épaules la charge pesante d’un destin collectif – un héritage familial et traditionnel d’honneur et de renommée d’une lignée à préserver dans le sang....

Lire l'article sur hottello

L'Humanité

Image de la critique de L'Humanité

lundi 02 janvier 2017

Un Cid qui ne manque ni de cœur ni d’audace

Par Marie-José Sirach

Yves Beaunesnes met en scène la pièce de Corneille. C’est féroce, enchanteur et enchanté, porté par la partition musicale de Camille Rocailleux....

Lire l'article sur L'Humanité

lesechos.fr

Image de la critique de lesechos.fr

lundi 21 novembre 2016

Yves Beaunesne ressuscite « Le Cid » en Technicolor

Par Philippe Chevilley

Le spectacle d'Yves Beaunesne s'ouvre sur une image brève, presque subliminale : les personnages du « Cid » en habits précieux, tous en scène,......

Lire l'article sur lesechos.fr