Accueil de « La Cruche »

La Cruche

Henri De Vasselot (Conception), Georges Courteline (Texte), Reynaldo Hahn (Musique), André Messager (Musique)

On en parle dans la presse et sur le web

Théâtre au Vent

Image de la critique de Théâtre au Vent

samedi 31 décembre 2016

Sexe, amour et volupté

Par Evelyne Tran

Sexe, amour et volupté au temps des goguettes, au début du vingtième siècle, avec un portrait de femme, Margot, qui a du faire bondir bien des féministes. Margot, la cruche que s’échangent deux amis, l’un obscur employé qui rêve d’obtenir une décoration, l’autre un peintre mûr, se révèle sous son vernis craquelant, extrêmement touchante.

Lire l'article sur Théâtre au Vent

Profession Spectacle

Image de la critique de Profession Spectacle

lundi 19 décembre 2016

Chants, rires et désabusements

Par Pierre Monastier

La superficialité du théâtre de Courteline dit la superficialité des personnages qu’il décrit. Sa vision pessimiste de l’humanité, frappée du sceau de la médiocrité et de l’impéritie, ne saurait s’accorder avec un quelconque lyrisme – sinon celui musical de Henri de Vasselot et de sa compagnie. Les hommes sont lâches et stupides ; les femmes sont bêtes, frivoles et avaricieuses. Le théâtre de Georges Courteline est celui du désabusement ordinaire...

Lire l'article sur Profession Spectacle