Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Huit heures ne font pas un jour »

On en parle dans la presse et sur le web

Le Bruit du off tribune

Image de la critique de Le Bruit du off tribune

jeudi 21 octobre 2021

Du collectif avant toute chose

Par Emmanuelle Picard

Au fil de ses choix, la nouvelle directrice du Théâtre Gérard Philippe Julie Deliquet trace un chemin singulier dans ses mises en scène inspirées par l’image filmée et le collectif. Après Fanny et Alexandre, adapté de l’œuvre d’Ingmar Bergman, et un Conte de Noël, tiré du film d’Arnaud Desplechin, elle s’attaque à une mini-série de Rainer Werner Fassbinder,

Lire l'article sur Le Bruit du off tribune

Revue Frictions Théâtres

Image de la critique de Revue Frictions Théâtres

dimanche 10 octobre 2021

Éternel monde du travail

Par Jean-Pierre Han

On ne pourra guère reprocher à Julie Deliquet, la nouvelle directrice du CDN Gérard-Philipe de Saint-Denis, de ne pas avoir de la suite dans les idées. Dans son dernier spectacle, Huit heures ne font pas un jour, à son habitude désormais, elle adapte pour la scène une œuvre signée Rainer Werner Fassbinder cette fois-ci, écrite et filmée pour le petit écran. Après Fanny et Alexandre d’Ingmar Bergman et Un conte de Noël d’Arnaud Desplechin…...

Lire l'article sur Revue Frictions Théâtres

Maze

Image de la critique de Maze

samedi 09 octobre 2021

Julie Deliquet dans les pas de Rainer Werner Fassbinder

Par Chloë Braz-Vieira

Après Bergman, c’est à un autre grand nom du cinéma que Julie Deliquet adapte au théâtre : Rainer Werner Fassbinder. Avec Huit heures ne font pas un jour, la metteuse en scène livre un beau spectacle, à la fois drôle, social et politique....

Lire l'article sur Maze

Libération

Image de la critique de Libération

vendredi 08 octobre 2021

«Huit heures ne font pas un jour», pièce de haute lutte

Par Anne Diatkine

Le feuilleton allemand de Fassbinder, repris sur scène par Julie Deliquet, restitue avec bonheur les tribulations d’une dizaine d’ouvriers dans les années 70....

Lire l'article sur Libération

Les Inrocks

Image de la critique de Les Inrocks

mercredi 06 octobre 2021

La réjouissante première création de Julie Deliquet en tant que directrice du TGP

Par Fabienne Arvers

Joyeux, optimiste et assumant sa force de vie et de travail, le monde ouvrier mis à l’honneur chez Rainer Werner Fassbinder et adapté par Julie Deliquet sape avec faconde tous les préjugés....

Lire l'article sur Les Inrocks

Un Fauteuil pour l'orchestre

Image de la critique de Un Fauteuil pour l'orchestre

mercredi 06 octobre 2021

Si Huit heures ne font pas un jour, un lieu peut faire une existence

Par Nicolas Thevenot

Si Huit heures ne font pas un jour, un lieu peut faire une existence, un lieu peut accomplir une vie. Lieu de vie en est d’ailleurs, selon moi, l’expression consacrée. Des casiers métalliques, des établis, des armoires, des douches collectives à la faïence blanche défraîchie, des panneaux dépareillés, un frigo blanc, des caisses de bières, quelques assises… : l’espace créé par Julie Deliquet et Zoé Pautet s...

Lire l'article sur Un Fauteuil pour l'orchestre

LeFigaro

Image de la critique de LeFigaro

lundi 04 octobre 2021

L'usine en habits de fête pour Huit heures ne font pas un jour

Par Nathalie Simon

Julie Deliquet adapte en virtuose au théâtre la chronique familiale et série télévisée à succès de Rainer Werner Fassbinder....

Lire l'article sur LeFigaro

Club de Mediapart

Image de la critique de Club de Mediapart

lundi 04 octobre 2021

Rainer Werner Fassbinder et Julie Deliquet : une rencontre au sommet

Par Jean-Pierre Thibaudat

Nouvelle directrice du TGP de Saint Denis, Julie Deliquet signe « 8 heures ne font pas un jour » de Rainer Werner Fassbinder, une œuvre jusqu’alors non traduite. Une saga magnifique au cœur du monde ouvrier où l’utopie et la lutte, l’humour et l’amour s’épaulent, où les quatorze actrices et acteurs réunis forment une formidable troupe. On rit, on rage, on rêve. Quel bonheur !...

Lire l'article sur Club de Mediapart

critiquetheatreclau.com

Image de la critique de critiquetheatreclau.com

dimanche 03 octobre 2021

La famille Krüger-Epp nous accueille

Par Claudine Arrazat

Pertinent, Dynamique, Drôlatique. Après Fanny et Alexandre d’Ingmar Bergman en 2019 à la Comédie-Française-(Magnifique, Dynamique et Éloquent). Puis Un conte de Noel d’Aranud Desplechin en 2020 à l’Odéon (Poignant, Dynamique et Réjouissant).......

Lire l'article sur critiquetheatreclau.com

Arts Mouvants

Image de la critique de Arts Mouvants

dimanche 03 octobre 2021

Un moment jubilatoire où le théâtre et la vie ne font plus qu'un

Par Sophie Trommelen

De la mini série de Rainer Werner Fassbinder en cinq épisodes, diffusée en 1972, Julie Deliquet en extrait un moment de vie où tout semble se jouer là, maintenant, sur le plateau. Les acteurs mangent, se douchent, se recoiffent, s'invectivent, ils vivent et on en oublie qu'ils jouent.

Lire l'article sur Arts Mouvants

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)