Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « En v'là une drôle d'affaire »

En v'là une drôle d'affaire

Jacques Verzier (Mise en scène), Nathalie Joly (Conception)

On en parle dans la presse et sur le web

NosEnchanteurs

Image de la critique de NosEnchanteurs

vendredi 16 décembre 2016

Du Divan japonais au Carnegie Hall

Par Catherine Laugier

Des manuscrits et des partitions annotées, confiés à Nathalie Joly par des proches d’Yvette Guilbert, sont utilisés dans le deuxième épisode, En v’là une drôle d’affaire, pour suivre le parcours de la chanteuse au temps des années folles....

Lire l'article sur NosEnchanteurs

Image de la critique de liberation.fr

vendredi 12 décembre 2014

La Vieille Grille, cabaret parisien sur le gril

Par François Xavier Gomez

La scène minuscule ne laisse place qu’à un piano et quelques accessoires, mais chaque soir, face aux 50 chaises de velours rouge, le miracle se reproduit : le public retourne un siècle en arrière, époque Yvette Guilbert. Le spectacle que Nathalie Joly consacre à la chanteuse des années folles revient pour la troisième fois à la Vieille Grille, l’un des rares lieux à Paris qui reste fidèle à l’ambiance des cabarets d’antan....

Lire l'article sur liberation.fr

Image de la critique de Le Monde

vendredi 12 décembre 2014

La drôle d’affaire Joly-Guilbert

Par Catherine Pacary

Elle fut la muse de Toulouse Lautrec et fascina le tout-Paris des années 1900 par sa gouaille, sa voix, sa taille, son féminisme avant l’heure, ses engagements… avant de partir aux Etats-Unis. C’est cette seconde partie de sa vie que chante Nathalie Joly dans En v’là une drôle d’affaire.

Lire l'article sur Le Monde

Image de la critique de France musique, Un mardi Idéal

mardi 31 décembre 2013

Un mardi idéal

Par Arièle Butaux

Réécoutez Soirée du réveillon : Concert public et gratuit entre classique, jazz, chanson et musiques du monde... de l'émission Un mardi idéal sur France Musique, radio du groupe Radio France. Nathalie Joly (chant) et Jean Pierre Gesbert (piano) Chansons d’Yvette Guilbert. Bruno Philippe (violoncelle), Charlotte Juillard (violon) « Morphinée » « Quand on vous aime comme ça"...

Lire l'article sur France musique, Un mardi Idéal

France musique Etonnez moi Benoit

Image de la critique de France musique Etonnez moi Benoit

samedi 12 octobre 2013

La pétillante Nathalie Joly à l'affiche de deux spectacles

Par Benoit Duteurtre

Réécoutez Nathalie Joly, actrice et chanteuse, à l'affiche de ... Martin Pénet présente : Edith Piaf, une icône française de l'émission Etonnez-moi Benoît sur France Musique, radio du groupe Radio France....

Lire l'article sur France musique Etonnez moi Benoit

Image de la critique de http://next.liberation.fr

vendredi 11 octobre 2013

Une drôle d'Yvette

Par François-Xavier Gomez

Cabaret . Nathalie Joly fait revivre la Guilbert, muse et diva de la Belle Epoque. Avec En v’là une drôle d’affaire, une autre Yvette revit celle qui triomphe à Londres et Berlin mais se ruine en ouvrant une école de chant à New York. La passionnée de mysticisme et d’histoire, interprète d’étonnantes complaintes du Moyen Age, fables cruelles pleines de sang et de fureur, tout en finesse et complicité, un passionnant voyage dans un temps disparu...

Lire l'article sur http://next.liberation.fr

Image de la critique de Webthea

jeudi 03 octobre 2013

La diva du caf’conc

Par Gilles Costaz

Nathalie Joly a composé un moment étonnant, en mettant au présent les trésors de sa fouille passionnée du passé. Elle est dans un beau falbala rougeoyant puis tout à coup dans un costume japonais traditionnel. Hé oui, Yvette Gilbert aimait aussi les japonaiseries pour chanter le répertoire traditionnel français ! La mise en scène de Jacques Verzier et la prestation allègre du pianiste amplifient l’épaisseur théâtrale de ce voyage dans le temps où...

Lire l'article sur Webthea

Image de la critique de Toute la culture

jeudi 03 octobre 2013

Nathalie Joly ressuscite Yvette Guilbert pour une masterclass bluffante

Par Yael

La voix profonde et les gestes de Nathalie Joly, portés par les notes et l’humour de JP Gesbert sont le duo gagnant qui font revivre Yvette Guilbert, l’artiste internationale, doté d’un don pour mettre en mots, sons et gestes, les turpitudes et travers des petites et grandes personnes, Un spectacle humain où jeu et musique atteignent des sommets d’intensité et d’authenticité....

Lire l'article sur Toute la culture

Image de la critique de Journal La Terrasse.fr

lundi 30 septembre 2013

Nathalie Joly chante Yvette Guilbert

Par Jean-Luc Caradec

Deuxième volet de la création de la comédienne chanteuse autour du répertoire d’Yvette Guilbert. Après le beau succès professionnel, médiatique et public de son programme « Je ne sais quoi », dédié au répertoire de la Reine du caf’ conç’, Nathalie Joly a récidivé. Ce deuxième volet du projet revient sur une scène parisienne avec des chansons souvent inédites, issues d’une période de maturité de son art et de sa vie...

Lire l'article sur Journal La Terrasse.fr

Image de la critique de Herald Scotland

samedi 31 août 2013

It was worth making time for the French connection

Par Keith Bruce

For dessert the venue had the luminous présence of Nathalie Joly, who had been in Edinburgh last year as part of Ariane Mnouchkine’s company fir Les Naufragés du fol espoir, but was hère accompanied only by pianist Gesbert for her exploration of the talent of cabaret singer Yvette Guilbert. Joly revives many lost songs of this protofeminist whose journey from the Moulin Rouge to Manhattan she depicts in two linked shows.....

Lire l'article sur Herald Scotland