Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Correspondance avec la Mouette »

Correspondance avec la Mouette

Nicolas Struve (Mise en scène), Anton Tchekhov (Texte), Lika Mizinova (Texte)

On en parle dans la presse et sur le web

Visuelimage.com

Image de la critique de Visuelimage.com

jeudi 27 février 2020

Avec trois fois rien

Par Pierre Corcos

En dépit de l'habitude, on peut rester toujours admiratif devant cette capacité de l'art théâtral à créer du sens, de l'émotion, de l'imaginaire à partir de rien ou presque.L'espace symbolique de la scène et un acteur peuvent être à la limite suffisants. Le « théâtre pauvre » de Jerzy Grotowski (1933-1999), pratiquement sans matériel, réduisait l'art dramatique à son essence la plus épurée, l'inclinant même vers un théâtre de chambre......

Lire l'article sur Visuelimage.com

Le Monde.fr

Image de la critique de Le Monde.fr

vendredi 21 février 2020

Quand Tchekhov écrit à « la mouette »

Par Fabienne Darge

Pendant dix ans, Anton Tchekhov et la belle Lydia Mizinova, qui inspira à l’écrivain russe la Nina de « La Mouette », vont multiplier les échanges épistolaires. Grâce à Nicolas Struve, leur correspondance, inédite en français, a donné vie à un formidable spectacle....

Lire l'article sur Le Monde.fr

Allegro théâtre

Image de la critique de Allegro théâtre

mercredi 19 février 2020

Correspondance mutine

Par Joshka Shidlow

C'est avec plaisir que je vous ébouillanterais, le sous-titre du spectacle en dit long sur la correspondance mutine qu'ont échangé durant di......

Lire l'article sur Allegro théâtre

Vivant mag.fr

Image de la critique de Vivant mag.fr

mardi 18 février 2020

Correspondance avec La Mouette

Par Catherine Wolff

Fan de littérature russe et désireuse de découvrir davantage de petites formes pour l’Adadiff, j’ai donc jeté mon dévolu sur « Correspondance avec la mouette ». Très bonne pioche !...

Lire l'article sur Vivant mag.fr

froggy's Delight

Image de la critique de froggy's Delight

dimanche 16 février 2020

"Correspondance avec la Mouette", l'actrice Lydia Mizinova

Par Martine Piazzon

Le public passionné de théâtre n'ignore pas que le personnage-titre de "La Mouette" est directement inspiré de l'actrice Lydia Mizinova connue comme l'amour, sinon raté du moins inaccompli, d'Anton Tchekhov....

Lire l'article sur froggy's Delight

Sceneweb

Image de la critique de Sceneweb

samedi 15 février 2020

Nicolas Struve rend Tchekhov amoureux

Par Anaïs Heluin

Dans Correspondance avec la Mouette, Nicolas Struve met en scène une part peu connue d’Anton Tchekhov : sa relation avec Lydia Mizinova, qui lui inspira le personnage de Nina dans La Mouette. À travers les fragments d’échanges épistolaires pleins d’humour, inattendus, on entre dans les coulisses d’une œuvre dramatique majeure du siècle passé. En découvrant les …...

Lire l'article sur Sceneweb

WebThéâtre

Image de la critique de WebThéâtre

samedi 15 février 2020

Dans les coulisses de La Mouette

Par Corinne Denailles

Anton Tchekhov était un fervent épistolier. Peter Brook, en 2003, avait mis en scène la correspondance entre la comédienne Olga Knipper et Tchekhov, quelque 400 lettres qui racontent leur relation passionnelle. Le dramaturge a rencontré Olga lors d’une lecture de La Mouette en 1898. À cette époque, il entretenait depuis 1889 une correspondance amoureuse avec Lidya Mizinova,

Lire l'article sur WebThéâtre

Théâtre au Vent

Image de la critique de Théâtre au Vent

vendredi 14 février 2020

Par esprit, rien que par esprit

Par Evelyne Trân

Par esprit, rien que par esprit, c’est-à-dire sur le mode de l’évocation un peu comme lorsque Mallarmé dit « Une rose » et celle-ci apparaît. Cette légèreté est perméable dans les lettres que s’échangent Lika Mizinova et Tchekhov durant une dizaine d’années.

Lire l'article sur Théâtre au Vent

Arts-Chipels

Image de la critique de Arts-Chipels

mercredi 12 février 2020

Quand l’amour se nourrit d’absence.

Par Sarah Franck

ans le dialogue recréé sur scène des dix années de la correspondance entre Anton Tchekhov et la chanteuse Lika Mizinova, rassemblée et traduite par Nicolas Struve, se révèlent des à-côtés de la littérature qui changent notre regard sur Tchekhov et ouvrent sur une modernité qui décoiffe. ...

Lire l'article sur Arts-Chipels

Télérama

Image de la critique de Télérama

mardi 11 février 2020

Joie !

Par Joelle Gayot

Le théâtre exhume de Russie les lettres que s’envoyèrent, de longues années durant, Anton Tchekhov et Lika Mizinova, femme de grande beauté et de fort caractère, qui inspira au dramaturge la jeune Nina de La Mouette.

Lire l'article sur Télérama

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)