Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Photo de Xavier Boussiron

Xavier Boussiron

France – Né(e) en 1969

Dernières critiques

Image de Les Chauves-souris du volcan

I/O Gazette

vendredi 28 février 2020

Le poème qui explique tout

Par Pierre Lesquelen

Un œil qui voit tout. Quelque part entre la vallée des larmes et la « région des crottes de bique ». Retrouvailles anachroniques avec le cabaret cauchemar, le conte symboliste et la fable expressionniste. Tentatives de reconfronter le poème dramatique à l’absence, aux larmes marrantes et aux rires amers. Une goule marionnettique finira par dire  « n’importe quoi »......

Lire l'article sur I/O Gazette

Image de Biopigs

PublikArt

samedi 15 avril 2017

Biopigs ou le retour des trublions du plateau : Sophie Perez et Xavier Boussiron

Par Amaury Jacquet

Fondée il y a plus de dix-huit ans, la compagnie du Zerep s’amuse à exploser les codes classiques du théâtre....

Lire l'article sur PublikArt

Image de Biopigs

Action parallèle

lundi 28 septembre 2015

Une avalanche de fins en quête d'histoires

Par Sophie Rieu

Sophie Perez et Xavier Boussiron sont des habitués des Subsistances ; on les avait notamment croisés par le passé à l’occasion des représentations de Gombrowiczshow et de Deux masques et la plume. Puis il y eut leur présence remarquée au festival d’Avignon 2011 avec Oncle Gourdin, un spectacle qui tapait follement – mais tout aussi tendrement – sur le théâtre contemporain.

Lire l'article sur Action parallèle

Image de Biopigs

Les Trois Coups

mercredi 23 septembre 2015

Délit d’initié ?

Par Élise Ternat

Malgré la baisse drastique de financement dont il fait l’objet, le laboratoire des Subsistances n’en demeure pas moins fidèle aux compagnies dont il soutient sans relâche les projets. À cet égard, le collectif du Zerep revient pour la quatrième fois avec sa dernière œuvre, « Biopigs », qui s’attaque à coup de pastiches au petit milieu de la création....

Lire l'article sur Les Trois Coups

Image de Broute solo

Inferno

vendredi 18 octobre 2013

De l’acide sur le théâtre d’art…

Par Marie-Mai Corbel

La Cie Zerep, emmenée par Sophie Perez et Xavier Boussiron, était programmée dans actOral avec Broute solo, au nouveau théâtre Joliette-Minoterie à Marseille. Broute solo joue vendredi 18 octobre à la Maison de la Poésie (Paris). A chaque création, c’est comme s’ils voulaient se défaire d’une admiration. Processus Zerep est un lent décapage de fond de nos rêves artistiques, un patient et sadique arrachage de voiles. Un retour au point zéro.

Lire l'article sur Inferno

Oncle Gourdin
Image de Oncle Gourdin

L'insensé

mardi 19 juillet 2011

La levée de gourdins

Par Elise Simonet

Serrés sur le gradin du gymnase du lycée Mistral, nous étions nombreux hier soir à assister à la dernière pièce du duo fracassant Sophie Perez / Xavier Boussiron, au titre aussi évocateur que mystérieux : ''Oncle Gourdin''. Treizième création de la compagnie du Zerep, c’est pourtant pour la première fois qu’elle est accueillie au festival d’Avignon. À croire que ces enfants terribles du théâtre et des arts plastiques ont longtemps inquiété par leur prédilection pour le mauvais goût et la mise en pièce des codes du spectacle, avant de pouvoir se creuser un nid au sein du « prestigieux festival ».%%% Il n’est donc pas étonnant qu’''Oncle Gourdi''n soit une pièce sur mesure, où une bande de lutins graveleux « jouent au théâtre » pour rompre l’ennui, taillant de beaux costards tout au long du chemin.

Lire l'article sur L'insensé

Oncle Gourdin
Image de Oncle Gourdin

l'insensé

vendredi 15 juillet 2011

Les Gourdins : vilains, lubriques et pointus

Par Antonin Ménard

C’est calme Avignon, un soir de mistral et de presque pluie. Les touristes du théâtre ont presque disparu. Images de fin de juillet où tous auraient rangé leurs costumes de festival : femme sandwich pour un « seule en scène » émouvant, joyeux drilles roses pour une spectacle en chanson hilarant, serveuses souriantes et exploités, spectateurs avides de comédie, de profondeur et d’un bon resto après. C’est calme Avignon donc pour un 13 juillet. Mais il faut sans doute ce calme et ce presque vide pour qu’apparaissent les invisibles, les rats qui fouillent les poubelles, les marginaux qui cherchent un abri pour la nuit et les lutins qui se terrent sous Avignon et qui récupèrent à la surface les déchets du théâtre. Nous sommes nombreux dans ce Gymnase du Mistral pour voir cette famille de trolls dans « Oncle Gourdin ». Salle qui devient un refuge au vent qui la nomme et qui accueille la Compagnie du Zerep pour sa création. Zerep anacyclique du nom de la metteur en scène. Un nom de compagnie qui dit que le théâtre se renverse, se malaxe, se désosse.

Lire l'article sur l'insensé