theatre-contemporain.net

Photo de Maxime Franzetti

Maxime Franzetti

France

Suivre aussi Maxime Franzetti sur :

Ajoutez un lien vers twitter, linkedin, instagram

Présentation

Né en 1976 dans les Ardennes, Maxime Franzetti est d’ascendance italienne. Après une enfance traversée par la danse classique puis des études scientifiques, il effectue sa formation théâtrale à l’École Florent.
Comme comédien, il séjourne quelques mois au Théâtre du Soleil et joue notamment sous la direction de Philippe Calvario, de Sophie Saada, d’Assane Timbo, de Marianne Serra et de Thomas Condemine. Devant la caméra, il tourne avec Dominique Tabuteau, Thomas Cazals, Hugues de la Brosse, Christophe Barraud…
Sa carrière de comédien connaît un tournant en 2004 lorsqu’il rejoint la Compagnia Pippo Delbono pour jouer Enrico V de Shakespeare. Cette rencontre, qui marque le début de sa recherche sur l’organicité et le corps en jeu, sera déterminante dans ses choix artistiques.
En 2005, il fonde la Compagnie Au coin du cercle avec laquelle il met en scène Sallinger de Bernard-Marie Koltès puis Ambulance de Gregory Motton (Concours du Jeune Metteur en Scène Théâtre 13). Il se tourne ensuite vers des matériaux non théâtraux, avec la création d’Est-ce ainsi que les hommes s’aiment…?, une pièce de danse-théâtre, et de Quitter la France, d’après le roman d’Ariel Kenig, en 2011.
Chargé d’un cours d’interprétation à l’École Florent entre 2005 et 2009, il se passionne très tôt pour la pédagogie et y ouvre en 2007 un module sur le corps en mouvement.
En 2009, il fonde sa propre structure-école, le Laboratoire de Formation au Théâtre Physique. Il met en place une pédagogie fondée sur le training physique de Pippo Delbono et la créativité des élèves-acteurs, formés à l’interprétation auprès de metteurs en scène reconnus mais aussi engagés à construire leur propre recherche en répondant régulièrement à des commandes artistiques.
En 2011, il fait le choix de travailler avec les jeunes acteurs issus de son école et crée la Compagnie du Théâtre du Balèti avec la première promotion sortante du LFTP. Présentée au Théâtre 95, au Théâtre de Vanves et dans plusieurs festivals internationaux, leur première création, Amor Fati, est récompensée par plusieurs prix, dont Paris Jeunes Talents. La compagnie se renouvelle entre 2011 et 2015, intégrant des comédiens issus de nouvelles générations de l’école ou venant d’ailleurs. En 2015, Maxime Franzetti dirige et met en scène la création de Dévoration, présenté au Théâtre de Vanves et au Festival Impatiences.

Site du Laboratoire de Formation au Théâtre Physique: http://lelftp.com