Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Photo de Jeanne Candel

Jeanne Candel

France

Voir aussi : Théâtre de l'Aquarium

Suivre aussi Jeanne Candel sur :

Ajoutez un lien vers twitter, facebook, linkedin, instagram

Présentation

En 2002, Jeanne Candel entre au Conservatoire national supérieur d'art dramatique où elle travaille avec Andrzej Seweryn, Joël Jouanneau, Muriel Mayette, Philippe Adrien, Mario Gonzalès et Arpàd Schilling. Elle met en scène Icare, une création itinérante entre le théâtre et la danse au CNSAD en 2004. En 2005, elle danse au sein de la Cie AZAR dans L’Imprudence (Isabelle Catalan). De 2006 à 2009, elle travaille régulièrement avec le Kretakör d’Arpàd Schilling avec qui elle crée quatre spectacles.

Elle joue au cinéma dans les films de Michael Hers (Primrose Hill, Montparnasse, Memory Lane). José Alfarroba l’invite en résidence au Théâtre de Vanves pour créer et écrire avec les acteurs de La vie brève, le collectif qu’elle a créé en 2008, Robert Plankett (Artdanthé 2010) et lui propose de coordonner Montre-moi ta Pina, une soirée dédiée à Pina Bausch (janvier 2010).

Durant l’été 2010, elle met en scène sa deuxième création, Nous brûlons, une histoire cubiste avec La vie brève dans le cadre d’Un festival à Villeréal. En novembre 2010, avec Thomas Quillardet, elle met en scène Villégiature au CDN de Limoges. En juillet 2012, elle met en scène Some kind of monster sur un terrain de tennis dans le cadre d’Un festival à Villeréal.

En 2013, elle met en scène avec Samuel Achache Le Crocodile Trompeur / Didon et Enée, théâtre-opéra d’après Henry Purcell créé à La Comédie de Valence, puis au théâtre des Bouffes du Nord, qui reçoit l’année suivante le Molière du spectacle musical. En 2014, elle crée à La Comédie de Valence Le goût du faux et autres chansons, spectacle qui sera ensuite programmé à la Cité internationale dans le cadre du Festival d’Automne. Pour la cinquième édition d’Ambivalence(s) en mai 2015, elle présente avec Lionel Dray Dieu et sa maman, une performance pour et dans l’église Notre-Dame-de-Soyons à Valence.

En mars 2016, sur une proposition de l’Opéra de Lyon, Jeanne Candel mettra en scène son premier opéra, Brundibár d’Hans Krása, une œuvre lyrique pour enfants qui sera présentée à La Comédie de Valence puis au Théâtre de la Croix-Rousse à Lyon. En janvier 2017, elle retrouvera Samuel Achache pour créer à La Comédie de Valence Orfeo - Je suis mort en Arcadie autour de L'Orfeo de Monteverdi et d’autres matériaux. Elle crée, TRAP, une performance dans les dessous du théâtre de la Comédie de Valence et dans les locaux des archives départementales (Ambivalence 2017), La Chute de la maison, co-mis en scène avec Samuel Achache d’après des motifs d’Edgar Allan Poe et des lieder de Schumann et de Schubert (Festival d’Automne/ Adami – paroles d’acteurs - Ateliers de Paris Carolyn Carlson 2017. En février 2018 à La Comédie de Valence, elle créée avec Caroline Darchen et Lionel Dray, Demi-véronique Un ballet théâtral à partir de la cinquième symphonie de Gustav Mahler.

En mai 2019, elle présente avec la vie brève L'Oreille de Denys à La Comédie de Valence, un spectacle musical tous publics dans une péniche entre Drôme et Ardèche. La même année, elle crée Tarquin, avec Florent Hubert, Aram Kebabdjian, un drame lyrique teinté de la fantaisie décalée.

Membre du Collectif artistique de La Comédie de Valence depuis 2014, Jeanne Candel a été artiste associée au Théâtre de la Cité et au théâtre Garonne avec La vie brève. Elle co-dirige avec Lionel Gonzalez différents ateliers de formations qui donnent lieu à des créations : Le tigre dans le chemisier (Centre chorégraphique de Toulouse 2014) et Carillon et Scarabée (Atelier de sortie de l’Esad 2018). Ils co-dirigent également en novembre 2017 un laboratoire aux Chantiers Nomades autour de Dostoïevski. Elle est profondément marquée par sa rencontre avec Krystian Lupa lors d’un stage en tant qu’actrice aux chantiers nomades (mai 2018). Elle est actuellement artiste associée au Théâtre de Lorient - Centre Dramatique National.

Depuis juillet 2019, elle dirige avec la vie brève le Théâtre de l'Aquarium.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.