Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Benoît Van Dorslaer

France

Dernières critiques

Image de Scapin 68

Le Bruit du off

mardi 25 septembre 2018

Scapin 68, la liberté d’aimer, avec 297 ans d’écart…

Par Julia Garlito

Théâtre Royal du Parc, que déjà, devant le rideau pas encore levé, deux acteurs-chanteurs transportent le public des années en arrière en chantant les succès des années ’60, et ils le font participer ! Entre Armstrong et les Beatles ou encore les Rolling Stones, et j’en passe, le couple joyeux fait déjà rire et applaudir les spectateurs. C’est avec cette citation de Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, que le spectacle va commencer: « C’est grâce au changement que la vie prend tout son sens ».

Lire l'article sur Le Bruit du off

Image de Botala Mindele

Echo.be

lundi 18 septembre 2017

L'Afrique n'a pas besoin des mindele

Par Cecile Berthaud

En lingala, "mindele" signifie "les hommes blancs". "Botala mindele", le titre de la pièce, veut dire "Regarde les Blancs". Tout est là, dans ce titre parfait: le miroir tendu à l’Occidental européen sur son rapport aux Africains....

Lire l'article sur Echo.be

Image de Trois ruptures

theatrorama.com

vendredi 19 février 2016

Je te quitte. Non, c’est moi qui te quitte.

Par Céline Scoen

Qu’on se le dise, même si cela n’est pas très agréable à entendre : la rupture est un passage quasi-obligé dans la vie d’un être humain. Certains s’en sortent avec une ou deux séparations seulement, d’autres les enchaînent, conquête après conquête. Mais trois ruptures en un peu plus d’une heure, c’est un record....

Lire l'article sur theatrorama.com

Image de Pornographie

Théâtre de Poche de Bruxelles

mercredi 10 septembre 2014

Le ballet des hommes-objets

Par Quentin Noirfalisse

Voici un texte qui a mis l'Angleterre mal à l'aise, et fait s'agiter les neurones de quiconque a pu le voir transposé sur scène. Dans une Londres « atomisée, disloquée », Simon Stephens, écrivain sans faux-fuyant, père de famille, Anglais, sensible et sombre, balade son regard et ses angoisses sur l'échelle des transgressions, intimes ou publiques, commises par les citoyens de la ville-monde. Les résultats de l'autopsie sont accablants. Notre société fracturée déboussole les individus au lieu de permettre leur construction. Avant de les chosifier dans leur posture consumériste.

Lire l'article sur Théâtre de Poche de Bruxelles

Image de Pornographie

La Libre Belgique

mercredi 10 septembre 2014

London version trash

Par Camille de Marcilly

La pornographie, selon Simon Stephens, n’est pas seulement la représentation d’obscénités. C’est l’idée du voyeurisme et de la transgression que l’auteur britannique a explorée avec "Pornographie" deuxième volet d’un diptyque formé avec "Punk Rock" qui sera repris en janvier au Poche....

Lire l'article sur La Libre Belgique