Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)

Lettre au père

Écrit en 2012 - français

Présentation

«Tu m’as demandé récemment pourquoi je prétends avoir peur de toi. Comme d’habitude, je n’ai rien su te répondre.» Kafka a 36 ans quand il écrit cette lettre et projetait de se marier. Cinquante pages qu’il aurait remises à sa mère, pour qu’elle les transmette au père. La Lettre au père n’a jamais été transmise, le père ne l’a jamais lue. Nous sommes en 1919 et l’écrivain tente de mettre à plat ses frustrations, de faire le bilan de ses terreurs d’enfant. Le projet paraît simple, mais c’est évidemment un piège qu’il se tend à lui-même. C’est aussi bien une déclaration d’amour qu’une déclaration de guerre. Long et terrible réquisitoire. Kafka accuse et s’excuse. Vouloir épuiser par une lettre les incompréhensions accumulées durant 36 années, est bien sûr voué à l’échec, et Kafka le sait sans doute. Il s’agit là d’autre chose. Il s’agit d’abord d’une tentative de sauvetage par l’écriture. Trouver une langue qui résoudrait l’équation intérieure d’un enfant blessé, devenu adulte et sur le point de devenir père lui-même.