Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
La Guerre n'a pas un visage de femme

La Guerre n'a pas un visage de femme

de Svetlana Alexievitch

Texte original : La Guerre n'a pas un visage de femme traduit par Galia Ackerman, Paul Lequesne

Écrit en 2003 - français

Présentation

La guerre n'a pas un visage de femme, sauf que les femmes ont été de toutes les guerres. Et Svetlana Alexievitch nous en donne une vision émouvante jusqu'à l'insoutenable. Vue par elle, vécue par elles, cette évocation de la Seconde Guerre mondiale bouleverse par la justesse du trait, et se charge du poids de toutes les batailles, de toutes les souffrances, de tous les sacrifices. La vérité des êtres ordinaires surgit à chaque page avec une force insoupçonnée. Pour trouver dans nos coeurs un écho que seuls les écrivains essentiels savent faire résonner. Des centaines de destins forment un choeur tragique que la souffrance au quotidien nourrit à chaque page de son indicible beauté. Le sacrifice devient alors source de vie, et l'on se dit que jamais personne ne nous a parlé de ça comme ça, et l'on a la sensation que ces jeunes filles souriantes en vareuse de soldat seront toujours là, avec nous, et l'on se demande comment l'on a pu si longtemps se passer d'elles.