Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)

Écrit en 2014 - français

Présentation

La fin de l’homme rouge de Svetlana Alexievitch, remonte les vingt années qui nous séparent de la chute de l’Union soviétique. Ce magnifique requiem fait résonner les voix de centaines de témoins brisés. La parole est au centre de ses spectacles : parole enfouie, chuchotée, proférée. La musique et le son en sont le décor. Les lumières y sont fondamentales. Sur la scène, il y a huit jeunes acteurs, chanteurs, danseurs. Les histoires qu’ils nous content, ensemble, puis à tour de rôle pour interpréter des gens de tous âges, et toutes conditions sociales, ayant vécu ou non l’ère soviétique, tel un coryphée, ne forment qu’un seul corps, un seul souffle, une seule âme, acteurs, passeurs d’histoires.