Dieu le Père

de Roda Fawaz

Présentation

Dans Dieu le Père, Roda pèle une nouvelle couche de (sa vie d’) oignon. Dans ce nouveau spectacle, Roda part enfin à la recherche de ce père absent et fantasmé qu’il finit par rejoindre. J’ai essayé de garder contact avec lui au téléphone. Dans les meilleurs jours, on atteignait les 30 secondes. Notre record c’est 1 minute 10. C’est parce qu’il y avait un problème de réseau. On a passé 25 secondes à dire « Allo ? Tu m’entends ? »
Il évoque sa mère avec une grande honnêteté et sans fausse pudeur ; le repli religieux qu’elle fit et le salon de beauté qu’elle créa dans le même temps : l’institut Makki, banc solaire et pédicure qui fit sa fortune…
Pour ce faire, Roda en appelle à Dieu, avec lequel, il forme, sa mère et lui, un trio infernal. Son père est absent, Allah, lui, est omniprésent. Avec Dieu, il négocie tant le bonheur des siens que l’achat de nouvelles baskets. Avec Lui, il se permet une conversation honnête sans parti pris. Quoique…

À l'affiche

Image de spectacle Dieu le Père
Image de Dieu le Père

Roda Fawaz, Pietro Pizzuti

mise en scène

Du mar. 21/01/20 au sam. 25/01/20

à Bruxelles