theatre-contemporain.net

Accueil de « We're pretty fuckin' far from okay »

We're pretty fuckin' far from okay

Lisbeth Gruwez (Conception)

On en parle dans la presse et sur le web

Attractions Visuelles

Image de la critique de Attractions Visuelles

mercredi 17 janvier 2018

Peur proche

Par Karminhaka

Avec son thème clairement défini, "We're pretty fuckin' far from okay" a tout l'air d'être un spectacle programmatique, avec ce que cela suppose de développement attendu d'une intention annoncée. Pourtant, dans un second temps, et sachant que l'on a affaire à une chorégraphe, la seule interrogation sur la manière dont elle va aborder la représentation de la peur sur scène suffit à lever tous les à-priori....

Lire l'article sur Attractions Visuelles

Action parallèle

Image de la critique de Action parallèle

mardi 26 juillet 2016

Anatomie de la peur

Par Claire Besuelle

Assis calmement le dos droit sur des chaises d’écolier, les mains sur les genoux dans leurs uniformes gris, les deux danseurs commencent la performance pendant l’entrée du public. L’exposition pure de leur attente, la sérénité étrange de leurs regards attentifs et alertes offre un contraste saisissant avec l’agitation du public : le face à face est intenable. Se détourner, regarder son téléphone, lire le programme, s’éventer, manger une banane, se disputer avec son frère, croiser les jambes, les décroiser, les recroiser :

Lire l'article sur Action parallèle

I/O Gazette

Image de la critique de I/O Gazette

samedi 23 juillet 2016

Corps angoissés

Par Youssef Ghali

Respirer, toujours respirer. Parfois, les nerfs se tendent, le corps se crispe, la poitrine se serre – mais il faut continuer malgré tout, même quand la chair semble vouloir l’empêcher. Viennent alors les gestes, mécaniques, que l’on pense utiles à la décontraction, mais qui n’agiront qu’en révélateurs extérieurs de notre nervosité. C’est sur ce langage-là du corps, supposément incontrôlable que Lisbeth Gruwez a basé son travail....

Lire l'article sur I/O Gazette

Carnet d'Art

Image de la critique de Carnet d'Art

vendredi 22 juillet 2016

Les peurs, corps et âmes.

Par Kristina D'Agostin

Dans sa création We’re pretty fuckin’ far from okay, la flamande Lisbeth Gruwez sonde les peurs et les angoisses au travers d’un travail chorégraphique pour deux interprètes qui se révèle comme une véritable performance touchant aux zones d’inconfort....

Lire l'article sur Carnet d'Art

Masquer la bannière