Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Tag »

Tag

+ d'infos sur le texte de Karin Serres
mise en scène Anne Contensou

:Note d’intention sur le texte

TAG est une fiction théâtrale rock, bâtie sur une intrigue policière, destinée à tous les publics à partir de 11 ans. Commandée par la Cie Bouche Bée à Karin Serres en 2010, celle-ci s’est écrite en deux étapes. L’auteur a d’abord tissé cette fiction sous la forme d’une série de 3 épisodes de 50 minutes. Puis elle en a composé une version compréssée pour la creation du spectacle en 2013.

A noter : la trilogie sera publiée dans son intégralité en 2013, par les Editions Théâtrales.

Une écriture mixte
TAG développe toute la grammaire d’une série ou d’un feuilleton radiophonique mais sur scène, au théâtre, en direct : suivi des personnages, suspens, révélations, rebondissements, ...etc. Elle emprunte notamment au genre télévisuel ses codes rythmiques : navigation au coeur de temporalités et d’espaces multiples, flash-back, visions dans le futur, ralentis, accélérés, montage cut ou fondu, simultanéité et éclatement de l’action. Mais elle rebondit aussi sur tous les codes théâtraux, jouant de son heritage et de ses genres. Les vivants et les morts se côtoient, les jeux de langues se multiplient et les formes dramatiques et épiques se tressent à l’envie.

Une fable féconde
Pour TAG, Karin Serres peint une cité entière avec son centre, sa périphérie et ses zones troubles… peuplée de multiples personnages, animaux et humains ! En écrivant dès le depart cette fiction pour une équipe réduite à 4 interprètes, elle tend d’emblée la perspective du plateau vers un pari !

Une composition rythmique
Pour répondre aux nécessités du genre policier, l’écriture de TAG doit générer sur scène une partition rythmique, sonore et visuelle particulière. Sa dramaturgie ne relève donc pas uniquement de la fable mais bien de sa composition. Un mode d’écriture spécifique s’invente, où la force de la narration se conjugue nécessairement à l’efficacité du montage. Texte à dire et à jouer, TAG se développe sur une trame composite et nerveuse.

Des formes satellites
La nature dynamique de la construction de TAG et la compression du texte pour la version intégrale du spectacle ont laissé de côté des chapitres de l’histoire. C’est ainsi que sont apparues les formes satellites du spectacle. L’auteur y développe la vie de ses personnages en dehors de l’intrigue présentée au plateau. Sous différentes formes, ils continuent à exister au delà de la fiction jouée sur scène. Allant du concert de rock au focus sur un personnage en passant par la bande-annonce, l’auteur joue avec tous les éléments de sa fable. On y verra la possibilité de créer des formes plus légères et mobiles à jouer partout.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.