Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Le Monte-plats »

Le Monte-plats

+ d'infos sur le texte de Harold Pinter traduit par Eric Kahane
mise en scène Christophe Gand

:Présentation

En découvrant cette pièce, ce qui m’a interpellé, c’est le rapport singulier entre deux personnages atypiques aux caractères bien marqués. Gus et Ben, les protagonistes, n'ont pas d'âge ni de signes distinctifs. En fait, rien n'est précisé dans les didascalies. Il m'a semblé pertinent de faire interpréter ce texte par deux comédiens d'âge mûr. Ainsi, les petites habitudes des personnages (presque des rites), leur complicité railleuse, leurs engueulades, leur histoire professionnelle commune prennent un sens différent. Ce choix permet d’apporter un autre éclairage aux mots de l’auteur, des mots qui sont enrichis par le poids du temps que portent en eux les interprètes. La relation de Gus et Ben est ponctuée de longs silences - seule indication de l'auteur - d'où jaillissent des affrontements, des caprices, mais aussi parfois de la tendresse. Autant de repères familiers qui leur permettent de lutter contre l'absurdité de la situation dont ils font l'expérience et que leur instinct juge menaçante.
Le Pouvoir est au cœur de l’action : un chef invisible, donnant des ordres mystérieux et symbolisé par un monte-plats d'une autorité intraitable.
Ce troisième personnage inattendu brise définitivement les codes de leur compagnonnage. Leur mission, finalité première de leur présence dans ce huis-clos semble les diriger vers une fin qu'ils ignorent mais qui leur parait inéluctable.
Il m'a semblé incontournable de créer ce "Monte-plats", qui résonnait en moi comme un symbole intemporel de la déshumanisation du pouvoir.

Christophe Gand

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.