Rechercher
 
vous êtes ici : Accueil Spectacles Le Malade Imaginaire Espace critiques
Partager cette page » 
 
 
 

On en parle dans la presse et sur le web

L'Humanité

La bonne santé mordante d’un « Malade imaginaire »

Par Gérald Rossi publié le mercredi 15 novembre 2017

Dans sa mise en scène, Michel Didym exploite à fond la redoutable dynamique comique et sociale de cette dernière œuvre de Molière, qui, jusqu’à son dernier souffle brocarda avec rage les discours des médecins.... Lire l'article (site externe)...
 

FIGARO

"Le Malade imaginaire" : Molière, de la farce a la nuance

Par Armelle Héliot publié le vendredi 10 novembre 2017

n souple rideau doré occupe une partie du fond du plateau et laisse parfois deviner des scènes, en transparence. On aperçoit l'arrière de la maison d'Argan, avec ses murs tapissés. Pas de meubles, n'était le fauteuil qui ressemble à celui de Molière. Un décor de Jacques Gabel qu'éclaire Joël Hourbeigt.... Lire l'article (site externe)...
 

Webtheatre.fr

Argan notre contemporain

Par Dominique Darzacq publié le lundi 06 novembre 2017

Non, non, Michel Didym, comédien, metteur en scène, directeur du Théâtre de la Manufacture de Nancy, ardent défenseur des écritures aujourd’hui, n’a pas fait faire à l’hypocondriaque Argan un saut dans notre siècle. C’est bien plus subtilement et en prenant Molière au pied de la lettre, intermèdes musicaux compris (signés Philippe Thibault), qu’il nous fait entendre où et comment peut résonner Le Malade imaginaire aujourd’hui, en même temps... Lire l'article (site externe)...
 

Froggydelight.com

Oscillant entre la farce et le drame

Par MM publié le dimanche 05 novembre 2017

Pour "Le Malade imaginaire" de Molière, comédie-ballet en trois actes et en prose, Michel Didym ne tend pas à donner sa "vision" de la pièce, au demeurant ambivalente, oscillant entre la farce et le drame dès lors qu'elle traite des thèmes de l'imposture, de l'imposture médicale déclinée à la manière de la commedia dell'arte à l'imposture du sentiment, et de la mort avec l'hypocondrie du principal protagoniste.... Lire l'article (site externe)...
 

Rue89 Strasbourg

« Le Malade imaginaire » : Distinguer les vrais problèmes des fausses croyances

Par Marie Bohner publié le mercredi 11 mars 2015

Cet archi-classique prend ici une forme très actuelle, portée par une armada de comédiens chevronnés. Michel Didim, metteur en scène, nous convie, avec Molière, à distinguer les vrais problèmes des fausses croyances par le rire.... Lire l'article (site externe)...
 

Sceneweb

Michel Didym : « Molière a été sauvé car le Roi avait de l’humour ! »

Par Stéphane Capron publié le vendredi 30 janvier 2015

C’est parti pour une très longue tournée du Malade Imaginaire. Michel Didym habitué à dénicher les textes contemporains explore pour la première fois de sa carrière un classique. Il s’attaque à Molière et au Malade Imaginaire avec une distribution magnifique, André Marcon, Norah Krief et Agnès Sourdillon. Rencontre à Nancy avec le directeur de la Manufacture.... Lire l'article (site externe)...
 

Sceneweb

Le Malade imaginaire macabre et funèbre de Michel Didym

Par Stéphane Capron publié le jeudi 22 janvier 2015

Michel Didym s’attaque pour la première fois de sa carrière à un classique. Il a choisi Molière et son Malade Imaginaire et composé une très belle troupe qui va sillonner les routes de France pendant de longs mois. Succès garanti pour André Marcon, Norah Krief et Agnès Sourdillon.... Lire l'article (site externe)...
 

Webtheatre

Argan notre contemporain

Par Dominique Darzacq publié le mardi 20 janvier 2015

Non, non, Michel Didym, comédien, metteur en scène, directeur du Théâtre de la Manufacture de Nancy, ardent défenseur des écritures aujourd’hui, n’a pas fait faire à l’hypocondriaque Argan un saut dans notre siècle. C’est bien plus subtilement et en prenant Molière au pied de la lettre, intermèdes musicaux compris (signés Philippe Thibault), qu’il nous fait entendre où et comment peut résonner Le Malade imaginaire aujourd’hui, en même temps qu’il... Lire l'article (site externe)...
 

Théâtre du blog

Un véritable kaléidoscope

Par Elisabeth Naud publié le mardi 20 janvier 2015

Michel Didym, dont on ne compte plus les créations d'auteurs contemporains, s’attaque pour la première fois à une œuvre classique, et non des moindres. Sur le plateau, juste quelques éléments de scénographie, suggérant d’une époque, le XVIIème, et une classe sociale, la bourgeoisie, mais aussi une théâtralité, avec ce fauteuil à oreillettes. Sans être imposant, le décor n’enfer... Lire l'article (site externe)...
 

L'Humanité

Un Malade imaginaire classique et irrévérencieux

Par Marina Da Silva publié le mardi 20 janvier 2015

Pour Michel Didym, le Malade imaginaire (1), c’est tout Molière comme dans Hamlet, il y a tout Shakespeare. L’enjeu est donc de taille pour le metteur en scène qui se sait attendu dans son approche d’un monument du répertoire, alors qu’il est associé depuis vingt ans à la découverte des écritures contemporaines.... Lire l'article (site externe)...
 

Mediapart blog

Un malade un tantinet classique

Par Dashiell Donello publié le vendredi 16 janvier 2015

La pièce. Argan riche bourgeois et incurable hypocondre veut marier Angélique, sa fille aînée, à Thomas Diafoirus (médecin et fils de médecin) afin de se prévenir du mal dont il se croit atteint. Angélique se confie à Toinette lui révélant qu’elle aime Cléante et ne veut point de ce Diafoirus. Béline, la seconde femme d'Argan, sous le masque de l’hypocrisie, fait venir un notaire pour hériter de la fortune d'Argan. Toinette veille sur la... Lire l'article (site externe)...