Accueil de « Lautréamont, l'aurore d'un nouveau siècle »

Lautréamont, l'aurore d'un nouveau siècle

+ d'infos sur le texte de Bastien Telmon
mise en scène Bernard Guérin

Distribution

Présentation

Librement inspiré du "Tutu, Moeurs de fin de siècle" de Princesse Sapho, des "Chants de Maldoror" du Comte de Lautréamont, de documents et de correspondances sur le Siège de Paris et la Commune

« Lautréamont est mort ! Personne ne saura pourquoi. Ne priez pas pour lui ». Dans le Paris assiégé de 1870, Isidore Ducasse meurt mystérieusement. Il a 24 ans. Son manuscrit Les Chants de Maldoror plonge dans l’oubli. Nous voici entraînés par le personnage de Maldoror dans un vertige lautréamontesque. Burlesque, déjanté et inquiétant. Puis dans la réalité de la guerre. L’ennemi est aux portes de la cité. C’est le siège de Paris. Paris, le nombril du monde ! Les Parisiens mangent les animaux du Jardin des Plantes pour survivre. Lautréamont vit ses derniers instants....

Lire la suite