Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Iliade »

:Présentation

D'après la traduction de Jean-Louis Backès © Editions Gallimard

Deux frères reviennent dans le grenier de leur enfance et retrouvent, tels quels, balais, passoires et vieilles fourrures… tous les objets détournés à l'époque pour incarner héros, dieux et déesses…

Trente ans plus tard, ils jouent une dernière fois à l’"ILIADE" avec l'énergie et l'inventivité des jeux de l'enfance.

Une performance physique et poétique au service du texte d'Homère magnifiquement traduit par Jean-Louis Backès.

2 comédiens, 35 personnages, toute l'Iliade en 1h10.


Note de mise en scène

Notre adaptation théâtrale a consisté à garder la construction générale de l’œuvre, en alternant narration et incarnation. Tout en conservant la langue d’Homère, la multiplicité des personnages, la présence des dieux et leur fantaisie. Les deux frères, trente ans plus tard, s’emparent de nouveau de leur grenier, lui redonnent vie pour jouer cette épopée avec l’énergie des jeux de l’enfance.

Les moyens utilisés sont ceux des enfants qui jouaient et s’inventaient un univers avec les objets du grenier. Ces objets du quotidien ont été détournés de leur usage habituel pour être transformés en costume ou en accessoire au service de l’imaginaire des enfants.

Dans l’Iliade, chaque événement en entraîne un autre, le premier pas entraîne le suivant puis devient une course effrénée, inéluctable, un galop jusqu’à épuisement, avant la trêve, de courte durée, qui précède la reprise inévitable des combats. Raconter cette histoire induit un flot de paroles, de combats, d’étreintes, c’est un tourbillon dans lequel sont entraînés les corps, les objets, les costumes. C’est une performance pour les deux acteurs, aussi bien dans la restitution du texte que dans l’engagement physique.
Ce spectacle a nécessité l’intervention d’une chorégraphe.

Notre complémentarité et notre complicité nous permettent de jouer Don Melchior et Don Gaspar dans Regardez mais ne touchez pas ! Achille et Hector dans Iliade, mais aussi Zeus et Héra, Pâris et Hélène…
Ce spectacle est le fruit de notre duo depuis l’adaptation jusqu’au jeu en passant par la mise en scène.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.