Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Il Tartufo »

Il Tartufo

+ d'infos sur le texte de  Molière traduit par Carlo Repetti
mise en scène Jean Bellorini

On en parle dans la presse et sur le web

critiquetheatreclau.com

Image de la critique de critiquetheatreclau.com

lundi 23 mai 2022

La vivacité de la langue italienne

Par Claudine Arrazat

Tartuffe fut joué devant Louis XIV en mai 1664 et interdit immédiatement, trop caustique envers le clergé. Molière écrivit une version plus légère et drolatique en 1669. Orgon riche bourgeois recueille......

Lire l'article sur critiquetheatreclau.com

WebThéâtre

Image de la critique de WebThéâtre

dimanche 22 mai 2022

Tartuffe dans la gouaille napolitaine

Par Véronique Hotte

Pour le metteur en scène, la langue italienne autorise un jeu inédit, une gageure - marier le plaisir intellectuel de la conversation et du bon mot français à la vivacité et l’envol de l’italien. La traduction de Carlo Repetti sonne comme « un hymne au désir de vivre libre », où la rime gardée se fait entendre, souvenir et mémoire des alexandrins - une prose poétique délibérément musicale....

Lire l'article sur WebThéâtre

Les Trois Coups

Image de la critique de Les Trois Coups

mercredi 18 mai 2022

« Il Tartufo », Commedia all’italiana

Par Trina Mounier

On aura décidément vu bien des « Tartuffe » cette année, chacun proposant une lecture différente et souvent pertinente. Il est vrai que l’œuvre est riche et polysémique. Mais aucune aussi joyeuse et juste que ce « Tartufo » à la sauce Bellorini avec des interprètes italiens (du Teatro di Napoli Teatro Nazionale). Imaginez des ascendances transalpines à Molière !...

Lire l'article sur Les Trois Coups

Sceneweb

Image de la critique de Sceneweb

vendredi 13 mai 2022

Le Tartuffe à l’italienne de Jean Bellorini

Par Vincent Bouquet

Avec la complicité de la belle troupe du Teatro di Napoli, le directeur du Théâtre National Populaire de Villeurbanne transforme la célébrissime comédie de Molière en fougueuse histoire de famille fondée sur un subtil équilibre entre noirceur et humour. Pour son 400e anniversaire, Molière aura hérité d’un drôle de cadeau : voir Tartuffe accommodé à toutes...

Lire l'article sur Sceneweb

La Croix

Image de la critique de La Croix

vendredi 13 mai 2022

« Il Tartufo »  : un fabuleux Molière à la sauce napolitaine

Par Marie-Valentine Chaudon

Monter Molière en italien ? Le pari avait de quoi intriguer. Entouré de formidables comédiens Jean Bellorini le relève superbement avec un Tartufo haut en couleur qui fait pétiller cette année commémorative....

Lire l'article sur La Croix

Le Monde.fr

Image de la critique de Le Monde.fr

mardi 10 mai 2022

Un « Tartuffe » façon comédie familiale napolitaine

Par Brigitte Salino

Jean Bellorini présente au TNP de Villeurbanne « Il Tartufo », une pièce créée en Italie et dans laquelle la dimension politique s’efface au profit d’un bouillonnement de vie....

Lire l'article sur Le Monde.fr

Transfuge

Image de la critique de Transfuge

lundi 09 mai 2022

Molière, en italien dans le texte !

Par Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

À Naples, avec la troupe permanente du teatro di Napoli, Jean Bellorini crée en italien certainement le meilleur Tartuffe de la saison. Pour sa première incursion chez Molière, il signe une œuvre baroque, drôle et fidèle dans son essence à la comédie originelle....

Lire l'article sur Transfuge

Les Inrocks

Image de la critique de Les Inrocks

vendredi 06 mai 2022

Jean Bellorini cuisine avec brio Molière à la napolitaine

Par Patrick Sourd

En écho au film “Affreux, sales et méchants” d’Ettore Scola, la troupe du Teatro di Napoli nous offre un “Tartuffe” rutilant sous la direction experte du directeur du TNP de Villeurbanne....

Lire l'article sur Les Inrocks

L'Oeil d'Olivier

Image de la critique de L'Oeil d'Olivier

lundi 25 avril 2022

Il Tartufo, Molière en italien dans le texte

Par Olivier Fregaville-Gratian d'Amore

au théâtre Mercadante de Naples , Jean Bellorini s’attaque pour la première fois de sa carrière à l’œuvre de Molière et signe un Tartuffe « delicizio »....

Lire l'article sur L'Oeil d'Olivier

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)