Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « En attendant Godot »

En attendant Godot

+ d'infos sur le texte de Samuel Beckett
mise en scène Marie Lamachère

On en parle dans la presse et sur le web

Image de la critique de Au poulailler

lundi 17 novembre 2014

Une création épurée de toute métaphysique

Par David Larre

Le travail de Marie Lamachère a été remarqué il y a quelques saisons pour un Woyzeck physique et politique, portant au plus haut la tension du corps et de la langue. Sans déroger à cette exigence, elle explique s’être attachée à entrer dans Beckett par les interstices et les énigmes de son écriture, et met en voix, parallèlement à ce Godot, une série de textes non dramatiques extraits de Têtes-Mortes...

Lire l'article sur Au poulailler

Image de la critique de hottello

samedi 15 novembre 2014

Saluons bien bas la force envoûtante d’acteurs magnifiques

Par Véronique Hotte

Dans sa Lettre à Michel Polac, le Grand Sam écrit : « Je ne sais pas qui est Godot. Je ne sais pas, surtout pas, s’il existe. Et je ne sais pas s’ils y croient ou non, les deux qui l’attendent. Les deux autres qui passent vers la fin de chacun des deux actes, ça doit être pour rompre la monotonie. » La présentation des quatre grandioses figures beckettienne, Vladimir, Estragon, Pozzo et Lucky, se fait plutôt distanciée. Flegme, économie et réserve du créateur.

Lire l'article sur hottello

le souffleur

Image de la critique de le souffleur

vendredi 14 novembre 2014

Aboutissement de plusieurs années de travail

Par Justin Winzenrieth

Le choix a donc été fait du jeu à l’outrance, jusqu’au point où la souffrance la plus pure ne peut que devenir comique, et le comique le plus grossier se faire violence. En empruntant de nombreux éléments de jeu à l’univers du théâtre de rue, la mise en scène de Marie Lamachère donne à voir, dans tout son aspect menaçant, et férocement comique, le trespassing (transgression et errance) auquel se livrent en permanence Vladimir, Estragon, et...

Lire l'article sur le souffleur

Image de la critique de La Terrasse.fr

mercredi 12 novembre 2014

Une mise en scène efficacement percutante

Par Catherine Robert

A partir d’un travail sémantique et sémiologique intelligent et précis, Marie Lamachère et la compagnie Interstices proposent une mise en scène efficacement percutante de En attendant Godot....

Lire l'article sur La Terrasse.fr

Image de la critique de Les Trois Coups

samedi 20 avril 2013

Fulgurant Beckett

Par Dominique Dessein

Sur la scène du Théâtre de Clermont-l’Hérault, la Cie Interstices joue « En attendant Godot » de Samuel Beckett, entre clownerie déjantée et interrogation métaphysique, comme une danse toujours frénétique mais jamais insensée....

Lire l'article sur Les Trois Coups

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)