Accueil de « Chroniques d'une ville qu'on croit connaître »

Chroniques d'une ville qu'on croit connaître

+ d'infos sur le texte de Wael Kadour

On en parle dans la presse et sur le web

Club de Mediapart

Image de la critique de Club de Mediapart

vendredi 05 avril 2019

Un amour de Nour ramène l’artiste exilé Wael Kadour dans son pays, la Syrie

Par Jean-Pierre Thibaudat

Exilé en France, l’auteur dramatique syrien Wael Kadour écrit « Chroniques d’une ville qu’on croit connaître », une histoire inspirée par une jeune femme qu’il connaissait et qui s’est suicidée à Damas en 2011. Un geste qu’il interroge avec la complicité d’un autre exilé, Mohamad Al Rashi. Une introspection intime de la violence dans la société syrienne....

Lire l'article sur Club de Mediapart