theatre-contemporain.net

Espace critiques

11448 référencés

Les dernières critiques référencées

Image de La Lettre à Helga

critiquetheatreclau.com

dimanche 16 décembre 2018

Helga qu’il n’a jamais cessé d’aimer...

Par arrazatclau

Bergsveinn Birgisson est né en 1971. Titulaire d'un doctorat en littérature médiévale candinave, il porte la mémoire des histoires que lui racontait son grand-père, lui-même éleveur...

Lire l'article sur critiquetheatreclau.com

Image de L'Ecole des femmes

Critiques Théâtres Paris

samedi 15 décembre 2018

La dure école des femmes...

Par Philippe Chavernac

La langue de Molière est magnifique et toujours universelle. Elle aurait mérité un tout autre traitement. Comment montrer (et dénoncer) la domination masculine ?...

Lire l'article sur Critiques Théâtres Paris

Image de Le Double

Le Figaro

samedi 15 décembre 2018

Vive l'humour noir à la russe !

Par Jean Talabot

Cette première adaptation théâtrale en France du roman de Dostoïevski navigue avec brio dans un univers expressionniste et loufoque, où la folie se cache à l'ombre des grandes avenues...

Lire l'article sur Le Figaro

Image de Europa (Esperanza)

critiquetheatreclau.com

samedi 15 décembre 2018

europa

Par arrazatclau

Magnifique texte d’Aziz Chouaki mis en scène et interprété avec grand talent par Hovnatan Avédikian accompagné par Vasken Solakian et ses magnifiques mélodies. Dans la baie d’Alger,...

Lire l'article sur critiquetheatreclau.com

Image de Suzy Storck

M La Scène

samedi 15 décembre 2018

Médée, ma sœur

Par Marie-Laure Barbaud

Spectacle coup de poing en anglais, Suzy Storck mis en scène par Jean-Pierre Baro propulse la figure d'une femme "ordinaire" du côté de la légendaire Médée....

Lire l'article sur M La Scène

Image de Insoutenables longues étreintes

Club de Mediapart

samedi 15 décembre 2018

Nouvelle étreinte en France entre le Bulgare Galin Stoev et le Russe Ivan Viripaev

Par Jean-Pierre Thibaudat

Avec une nouvelle pièce, « Insoutenables longues étreintes », le nouveau directeur du ThéâtredelaCité de Toulouse, le Bulgare Galin Stoev, inaugure son mandat en retrouvant le chef de...

Lire l'article sur Club de Mediapart

Image de La Lettre à Helga

théatres.com

samedi 15 décembre 2018

« La lettre à Helga » Un petit bijou au Théâtre de l’Epée de Bois

Par Laurent Schteiner

Claude Bonin nous propose actuellement au Théâtre de l’Epée de Bois à la Cartoucherie un spectacle de toute beauté, La lettre à Helga. Ce spectacle renversant et quasi hypnotique nous...

Lire l'article sur théatres.com

Image de Dormir cent ans

Sceneweb

vendredi 14 décembre 2018

Dormir 100 ans : Pauline Bureau conte les tourments adolescents

Par Vincent Bouquet

En tournée depuis plus de trois ans, le spectacle tout public de la jeune metteuse en scène convainc et séduit les spectateurs pré-adolescents grâce à son esthétique travaillée et à...

Lire l'article sur Sceneweb

Image de Ma cuisine

Sceneweb

vendredi 14 décembre 2018

Une cuisine au goût amer

Par Stéphane Capron

Après avoir adapté avec brio deux romans, La 7e fonction du langage de Laurent Binet et Réparer les Vivants de Maylis de Kérangal, Sylvain Maurice présente Ma Cuisine, un jeu de piste culinaire...

Lire l'article sur Sceneweb

Image de Place

lesechos.fr

vendredi 14 décembre 2018

Festival Impatience : une « Place » de choix

Par Philippe Chevilley

Double prime à l'émotion : « Place », le sobre et poignant spectacle de Tamara Al Saadi a été couronné à la fois par le jury......

Lire l'article sur lesechos.fr

Image de Place

Télérama.fr

jeudi 13 décembre 2018

Le festival Impatience consacre les femmes de théâtre

Par Fabienne Pascaud

Pour la première fois de ses dix années d’existence, le palmarès du festival Impatience aura été exclusivement féminin, décernant ses prix à trois jeunes artistes graves, drôles et...

Lire l'article sur Télérama.fr

Image de Love, Love, Love

Revue Etudes

mercredi 12 décembre 2018

Love Love Love - The winner takes it all…

Par Yvon Le Scanff

Malgré leur égoïsme, leur cynisme et toutes les mauvaises raisons qu’on peut avoir de les aimer, les personnages irresponsables de Sandra et de Ken, nous intéressent finalement bien davantage...

Lire l'article sur Revue Etudes

Masquer la bannière