Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Simon Delétang

France

Dernières critiques

Image de Suzy Storck

I/O Gazette

lundi 02 septembre 2019

La furieuse agonie de la ménagère-malgré-elle

Par Mathieu Dochtermann

Pour la première fois, « Suzy Storck » de Magali Mougel est monté en France, dans sa langue natale. Cela se produit dans les Vosges, à Bussang, où Simon Delétang, le directeur du Théâtre du Peuple, lui offre une mise en scène moderne, à la hauteur de son propos. Qui a rencontré la langue de Magali Mougel......

Lire l'article sur I/O Gazette

Image de Suzy Storck

Théâtr'elle

lundi 12 août 2019

Suzy Storck, mère par politesse

Par Véro Beno

On ne verra pas la forêt, dans ce Suzy Storck monté au Théâtre du Peuple cet été par Simon Delétang puisqu’il s’agit du spectacle du soir. On ne verra pa…...

Lire l'article sur Théâtr'elle

Image de Suzy Storck

lalsace.fr

vendredi 09 août 2019

Quelque chose ne tourne pas rond dans la tête de Suzy Storck

Par Annick Woehl

Le directeur du Théâtre du peuple met en scène « Suzy Storck », un texte uppercut de Magali Mougel qui pose à nouveau son regard acéré sur la condition des femmes et sur la violence que peuvent engendrer les injonctions sociales autour des rôles féminin-masculin....

Lire l'article sur lalsace.fr

Image de Suzy Storck

szenik

mercredi 07 août 2019

Simon Delétang crée un véritable coup de poing !

Par Rédaction

Simon Delétang met en scène "Suzy Storck" de Magali Mougel. Un acte de libération irréversible qui offre pour la scène un personnage de femme magnifique...

Lire l'article sur szenik

Image de Suzy Storck

hottello

dimanche 04 août 2019

Suzy Storck, elle résiste encore et honore sa vérité à elle

Par Véronique Hotte

Soumise aux valeurs de reconnaissance sociale des autres, Suzy accomplit la liste des tâches journalières d’un pantin mécanique ou robot de cuisine : lever le bras, et donner le sein au bébé qui pleure dans l’autre bras, actionner la cafetière, le grille-pain : gestes mécaniques de répétition avec la désagrégation du sentiment de soi....

Lire l'article sur hottello

Image de Littoral

Le Petit Rhapsode

dimanche 12 août 2018

Le voyageur avec bagage...

Par Richard Magaldi-Trichet

Dérangé par les sonneries du téléphone à la seconde orgasmique d'un coït désagréablement interrompu, Wilfrid va apprendre la mort de son père. Désormais investi de la responsabilité de son enterrement, il n'aura de cesse de lui trouver un endroit pour une sépulture digne de ce nom…

Lire l'article sur Le Petit Rhapsode

Image de Littoral

Théâtre du blog

vendredi 03 août 2018

"Nous ne sommes rien, c’est ce que nous cherchons qui est tout."

Par Edith Rappoport

En exergue du programme de l’été, une belle phrase du metteur en scène : » Tel un arbre qu’on élague, afin de lui permettre de prendre de la hauteur, je souhaite que ce premier été se concentre sur l’essentiel, la rencontre entre des publics et des œuvres majeures dans ce site exceptionnel, avec du temps libre pour réfléchir et...

Lire l'article sur Théâtre du blog

Image de Littoral

lesechos.fr

mercredi 01 août 2018

Un « Littoral » en forêt vosgienne

Par Vincent Bouquet

Pour son premier spectacle en tant que directeur du théâtre du Peuple, à Bussang, Simon Delétang s'est amarré au « Littoral » de Wajdi Mouawad. Un pari osé que ses dix-huit comédiens, professionnels et amateurs, relèvent avec un certain talent....

Lire l'article sur lesechos.fr

Image de Littoral

L'Humanité

lundi 30 juillet 2018

Aujourd’hui encore, Bussang ne saurait mentir

Par Jean-Pierre Léonardini

Le Théâtre du Peuple, depuis huit mois aux mains de Simon Delétang, perpétue vaillamment sa mission historique en mêlant nature et culture....

Lire l'article sur L'Humanité

Image de Littoral

un fauteuil pour l'orchestre.com

mardi 24 juillet 2018

Marche, marche et tu verras.

Par Denis Sanglard

Devise de pélerin qui au terme de son voyage se pose cette question « Qu’ai-je vu ? » et dont la réponse demeure « Retourne-toi et tu verras ». Ainsi peut-on résumer Littoral de Wajdi Mouawad. Wilfrid baisait furieusement quand son père est mort. Drôle de coïncidence, tragique circonstance, lui dont la mère est morte en lui donnant la vie. Mais qui était ce père fuyant toujours son fils ? Et détesté de sa belle-famille...

Lire l'article sur un fauteuil pour l'orchestre.com