Photo de Roméo Castellucci

Roméo Castellucci

Italie

Suivre aussi Roméo Castellucci sur :

Ajoutez un lien vers twitter, facebook, linkedin, instagram

Présentation

Romeo Castellucci (1960), metteur en scène ; Chiara Guidi (1960), dramaturge ; Claudia Castellucci (1958), écrivain, constituent le noyau artistique de la Socìetas Raffaello Sanzio, qu’ils ont fondée en 1981, à Cesena, dans la région de l’Emilie Romagne (Italie).

L’orientation générale qui sous-tend l’oeuvre complète de la Socìetas Raffaello Sanzio, tout en gardant les différences nécessaires, est la conception d’un théâtre intense, d’une forme d’art qui réunit toutes les expressions artistiques, en vue d’une communication qui vise tous les sens et dans tous les sens de l’esprit. La majesté de l’équipement visuel et sonore, qui s’appuie tant sur l’artisanat théâtral d’antan que sur les nouvelles technologies, crée une dramaturgie qui désavoue l’hégémonie de la littérature. La recherche menée dans les domaines de la perception visuelle et auditive vise à étudier les effets des nouveaux équipements ou, plus souvent, à inventer de nouvelles machines.

Parmi ses nombreuses productions, citons :

Hamlet. La Véhémente Extériorité de la mort d'un mollusque (1992), un des spectacles clé de la compagnie

L'Orestie (une comédie organique ?) (1995)

Giulio Cesare (1997)

Genesi, from the museum of sleep (1999)

Voyage au bout de la Nuit (1999)

Il Combattimento (2000), pièce de théâtre musicale de Claudio Monteverdi et du compositeur contemporain Scott Gibbons, qui devient un point de repère permanent de l'oeuvre musicale de la Compagnie.

Romeo Castellucci crée également des oeuvres plastiques et des représentations figuratives esthétiquesbiologiques qui se matérialisent dans la puissance invisible des bactéries. En 2002, le Festival d'Avignon consacre une exposition à Romeo Castellucci qui, dans la Chapelle Saint-Charles, présente To Cartage then I came : un ensemble d'oeuvres animées par un principe de mouvement répétitif, qui pose la question du début comme véritable énigme du monde.

En 2001, la Socìetas Raffaello Sanzio lance un vaste projet appelé Tragedia Endogonidia, un système de représentation ouvert qui, tel un organisme, se transforme dans le temps et dans le parcours géographique qu'il effectue, en attribuant à chaque stade de sa transformation le nom d'"épisode".
L'anonymat des personnages, l'alphabet, la loi, l'âpreté du rêve et la ville constituent des thèmes qui sont autant de conditions de la tragédie contemporaine, vécues à travers la condition du spectateur, qui est probablement le véritable objet de l'esprit de cette Tragedia Endogonidia.

Les Episodes de la Tragedia Endogonidia :

C.#01 Cesena (Socìetas Raffaello Sanzio, 25-26 janvier 2002)
A.#02 Avignon (Festival d'Avignon, 7-16 juin 2002)
B.#03 Berlin(Hebbel Theater, 15-18 janvier 2003)
Br.#04 Bruxelles (Kunsten Festival des Arts, 4-7 mai, 2003)
Bn.#05 Bergen (International Festival Norway, 22-25 mai, 2003)
P.#06 Paris (Odéon Théâtre de l'Europe avec le Festival d'Automne, 18-31 octobre, 2003)
R.#07 Roma (Romaeuropafestival, 17-20 février, 2004)
S.#08 Strasbourg (Le Maillon Théâtre de Strasbourg)
L.#09 London (LIFT, London International Festival of Theatre, 13-16 mai 2004)
M.#10 Marseille (Les Bernardines avec le Théâtre du Gymnase, 20-26 septembre, 2004)
C.#11 Cesena (Socìetas Raffaello Sanzio, 16-22 décember, 2004)

En 2007, Romeo Castellucci présente Hey Girl ! avant de devenir l’un des artistes associés de l’édition 2008 du festival d'Avignon et de créer trois pièces inspirées par La Divine Comédie de Dante : Inferno dans la Cour d’honneur, Purgatorio à Châteaublanc et Paradiso à l’Église des Célestins.

Au-delà des spectacles, la Socìetas Raffaello Sanzio a publié plusieurs livres de théorie de théâtre et a produit de manière autonome toute une série de vidéos. La compagnie est invitée dans les principaux théâtres et festivals internationaux, et a remporté de nombreux prix en Italie et à l'étranger.

Eléments bibliographiques :

Les pèlerins de la matière (Théorie et praxis du théâtre, Ecrits de la Societas Raffaello Sanzio)
Editions Les Solitaires Intempestifs, 2001
texte original en italien traduit par Karin Espinosa

Epitaph
Editions Les Solitaires Intempestifs, 2003
texte original en italien traduit par Karin Espinosa

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Voir un exemple Je m'abonne