Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Philippe Labaune

France

Dernières critiques

Image de Neuf Petites Filles (Push & pull)

mouvement.net

vendredi 30 octobre 2015

Coups bas et talons hauts

Par Agnès Dopff

Philippe Labaune de s'attaquer à la mise en scène de Neuf petites filles, œuvre chipie de Sandrine Roche. Une proposition originale, présentée dans un lieu tout bonnement génial: la Gare au Théâtre de Vitry-sur-Seine....

Lire l'article sur mouvement.net

Image de Neuf Petites Filles (Push & pull)

Théâtre du blog

mardi 06 octobre 2015

Neuf chipies

Par Elyane Gérome

Sur scène, neuf petites filles, neuf chipies, souvent plus perverses que chipies d’ailleurs, jouent, s’ébattent et se battent. Elles imitent l’univers de leurs parents qu’elles ont épiés. Elles en ont capté les réactions les plus laides, les remarques les moins généreuses, les travers les plus étriqués....

Lire l'article sur Théâtre du blog

Image de Léda, le sourire en bannière

Nouvelles Répliques

mercredi 14 mai 2014

Le témoignage de Léda entre douleur et colère

Par Delphine Leroy

Léda aime son travail et est une employée modèle. Mais Léda ne rentre pas dans du 34 ; elle fait un bon 42. Son patron va de ce fait la remercier du jour au lendemain avec beaucoup de tact (oh doux parfum de l’ironie…) prétextant que désormais elle « ne correspond plus aux exigences du marché ». Choquée et humiliée, elle ne va tout d’abord pas oser se rebeller contre cette décision injuste et discriminatoire...

Lire l'article sur Nouvelles Répliques

Image de Léda, le sourire en bannière

Mouvement.net

mardi 22 avril 2014

Leïla Brahimi, le sourire en bannière

Par Julie Rossello

La comédienne Leïla Brahimi campe le personnage du monologue de Léda, le sourire en bannière de Magali Mougel...

Lire l'article sur Mouvement.net

Image de Neuf Petites Filles (Push & pull)

Nouvelles Répliques

dimanche 26 janvier 2014

Les poupées nous toisent

Par Iris Gamme

Un ring de néons est au centre du plateau. Sur chaque côté, on trouve des chaises et des acteurs et actrices qui s’y apprêtent dès l’entrée du public en salle. Au centre du ring des dizaines de poupées de tailles différentes, barbies, têtes à coiffer ou baigneurs sont disposés face public, tel un programme thématique, une cible ou peut-être une armée de plastique prête à l’assaut....

Lire l'article sur Nouvelles Répliques