Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Photo de Myriam Grélard

Myriam Grélard

France

Suivre aussi Myriam Grélard sur :

Ajoutez un lien vers twitter, linkedin, instagram

Présentation

Bio et parcours de Myriam :

Sa passion pour le théâtre est née dès l’âge de 13 ans. Un prof de français l’a captivé et elle a très vite intégré son atelier et il lui a permis de se plonger dans l’univers de grands auteurs tels que Bertolt BRECHT et Anton TCHEKHOV.

Elle a poursuivi sa formation d’art dramatique au conservatoire d’Arpajon (91) où elle a interprété un rôle dans un vaudeville « J’y suis, j’y reste » de Raymond VINCY et Jean VALMY. Elle a participé à la création d’un spectacle en hommage à Jacques BREL mettant en scène un chanteur, un musicien et deux comédiens d’après les textes et chansons du grand homme qu’il était.

Sa détermination à devenir comédienne la conduit à poursuivre sa formation de manière plus intense et elle intègre durant 3 années le cours Michel GRANVALE (Paris 5è) puis arrivée dans le sud le cours de François François Cracosky.

« Ma rencontre avec François a été déterminante, nous sommes devenus partenaires à la scène comme à la vie, et avons créé ensemble la compagnie « Les Scènes d’Argens » en 2015».

Ils créent ensemble la compagnie « Les Scènes d’Argens » en 2015. Ils montent « La visite » de Victor Haïm, « Le Bonheur » d’Eric Assous présenté au Festival d’Avignon en 2016, et « Irrésistible » de Fabrice Roger-Lacan, mis en scène par Magali Solignat. Elle écrit et interprète pour la première fois « Gueule d’Amour-Gainsbourg forever » le 2 Avril 2017 jour de l’anniversaire des 89 ans de Liliane et de Serge. Viendront ensuite “Blind-Test” qu’elle co-écrit avec François, “Délicieuse Cacophonie” de Victor Haïm mise en scène par Alain Illel.

INSPIRATIONS.

« La formation de l’acteur » et « La construction du personnage » de STANISLAVSKI ont été mes livres de chevet durant de nombreuses années. Au travers de ses deux ouvrages, il m’a transmit son obsession de la justesse et de la sincérité d’interprétation. Samuel BECKETT, Tennessee WILLIAMS, Guy DE MAUPASSANT, pour ne citer qu’eux font partie de mes grands maîtres.

J’ai trouvé dans les textes de Victor HAIM, Eric ASSOUS, Pierre PALMADE et Fabrice ROGER-LACAN toute la sensibilité, la fragilité, la finesse et l’émotion que je recherchais et que les personnages féminins offraient ».

Myriam

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.