Photo de Lukas Bärfuss

Lukas Bärfuss

Suisse – Né(e) en 1971

Présentation

Né à Thoune, en 1971, il exerce toutes sortes de métiers (maçon, jardinier, libraire) avant de se lancer dans l'écriture.

En 1998, il obtient la bourse de la Fondation Lydia Eymann, à Langenthal. Pendant un an, il s'isole dans une petite bourgade où il forge son écriture. Il écrit sa première pièce, Sophokles'Oedipus, pour le metteur en scène Samuel Schwarz, avec lequel il fonde la compagnie 400asa, plateforme de création multiple. Ses pièces, une dizaine en tout, ont toutes été montées : Siebzehn Uhr Siebzehn, 74 Sekunden-Monolog, Vier Frauen. Singspiel, Medeää. 214 Bildbeschreibungen, Meienbergs Tod, Vier Bilder der Liebe, Die sexuellen Neurosen unserer Eltern, Heinrich IV, Der Bus.

Vier Bilder der Liebe, commande du Schauspielhaus de Bochum, y est créé par Karin Henkel, en 2002.

Die sexuellen Neurosen unserer Eltern est une commande du Théâtre de Bâle. Sa version française, Les Névroses sexuelles de nos parents est due au metteur en scène Bruno Bayen, qui la crée au Théâtre Vidy-Lausanne en 2004.

Dramaturge, Lukas Bärfuss publie son premier roman, Die toten Männer, chez Suhrkampf en 2002 et dans la traduction française de Bruno Bayen, Les Hommes morts, aux éditions Mercure de France, en mars 2006.

Régulièrement primé, il vient de recevoir le Mülheimer Dramatikerpreis (prix du meilleur jeune dramaturge germanophone) pour son texte Der Bus, distinction qui s'ajoute au prix du livre du canton de Berne (2003), à la médaille culturelle de la ville de Zurich (2002), au prix de la culture de la ville de Thoune (2001), au prix d'encouragement ZKB (Zurich) pour Medeää. 214 Bildbeschreibungen.

En 2003, il est élu jeune dramaturge de l'année par la revue Theater Heute.

Par ailleurs, il est l'un des « auteurs maison » du Schauspielhaus de Zurich, dirigé par Matthias Hartmann.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Voir un exemple Je m'abonne