Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

La Ribot

France

Dernières critiques

Image de Please Please Please

Inferno

dimanche 20 octobre 2019

Peut-on jouir du nectar au milieu des décombres

Par Martine Fehlbaum

De prime abord, un mot : déconcertant. Ce monticule en forme de croissant de couleur terreuse, un énorme étron? ces combinaisons scintillantes, ces anecdotes hétéroclites, ces fébrilités recroquevillées, ce dialogue avec un nouveau-né, cet écorchage… Ici, on offre une contribution réflexive au public.

Lire l'article sur Inferno

Image de Please Please Please

Le Monde.fr

vendredi 18 octobre 2019

Maria Ribot et Mathilde Monnier en duo face au temps qui passe

Par Rosita Boisseau

Après « Gustavia », créée en 2008, les danseuses se retrouvent dans « Please Please Please », une pièce sur la vieillesse et la transmission....

Lire l'article sur Le Monde.fr

Image de Another distinguée

Attractions Visuelles

jeudi 06 avril 2017

Vision contrariée

Par Karminhaka

Autant dire que pour apprécier le spectacle de La Ribot, il faut s’accommoder du fait que l’on sera soumis à une certaine frustration, tant le dispositif scénique adopté par la chorégraphe marque un défi aux canons de la représentation. Spectacle déambulatoire, certes, mais quand même circonscrit dans un lieu unique : la grande salle du Centre Pompidou, par laquelle on entre, du côté de la sortie de secours, presque en catimini, par effraction...

Lire l'article sur Attractions Visuelles

Image de El Triunfo de la libertad

Mouvement

mercredi 17 décembre 2014

Enfin un théâtre sans acteurs

Par Gerard Mayen

Seule la lecture de prompteurs est offerte aux spectateurs d'El triunfo de la libertad, pour immersion dans une expérience qui reste pourtant indubitablement théâtrale....

Lire l'article sur Mouvement

Image de El Triunfo de la libertad

toutelaculture

jeudi 11 décembre 2014

Les paroles vaines de La Ribot ?

Par Gregory Batardon

La dernière fois qu’on l’a croisée elle manifestait sur ce même plateau, à Beaubourg, avec PARAdistinguidas dans un spectacle regorgeant d’interprètes et d’humour. La Ribot revient, dans une déprime post-moderne, qui hésite entre arnaque et surréalisme. On déteste, on adore. El triunfo de La Libertad est plein d’un parti pris qui se laisse vivre....

Lire l'article sur toutelaculture