Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Jérôme Robart

France – Né(e) en 1970

Présentation

Jérôme Robart suit une formation au Conservatoire national supérieur d’art dramatique, à Paris, de 1993 à 1996, et partage ses activités artistiques entre théâtre et cinéma, mise en scène, jeu et écriture.

Jean la Vengeance est sa quatrième pièce après Jiji the Lover créée au Poche, Eddy, f. de pute montée en coproduction avec le Théâtre Ouvert de Paris, le Centre dramatique national de Bordeaux et Le Poche de Genève, et Tes qu’il met en scène en coproduction avec le Centre dramatique national de Bordeaux, le Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis, le Centre dramatique national d’Orléans et le Théâtre de Sartrouville. Pour France Culture, il écrit aussi Psychanalyse d’un vampire et Civilisation de monstres pour le Peep-Show Théâtre de Nicolas Moreau.

En 2003, il est admis à l’Unité nomade de formation à la mise en scène. C’est l’occasion pour lui de collaborer notamment avec Bob Wilson et Claude Stratz.

Au théâtre, il est dirigé par Christophe Perton, Joël Jouanneau, Jorge Lavelli, Jean-Louis Thamin, Stéphanie Loïk dans des textes de Rodrigo Garcia, Lionel Spycher, Pirandello, Bernard Manciet, Jean Audureau.

Au cinéma, il tourne Selon Charlie, un long métrage de Nicole Garcia. Il a aussi travaillé avec Alain Tanner dans Jonas et Lila, à demain, Michèle Rosier dans Malraux, tu m’étonnes et Demain on court. Et encore avec Marina de Van, Mario Fanfani, Douglas Law, Frédéric Bal, Laurent Dusseau…

Depuis 2008, il incarne le commissaire Nicolas Le Floch, vivant au XVIIIe siècle, dans une série de téléfilms diffusée sur France 2, et inspirée de la série de romans de Jean-François Parot.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.