Photo de Jean-Louis Martinelli

Jean-Louis Martinelli

France – Né(e) en 1951

Présentation

Depuis 2002, Jean-Louis Martinelli est directeur du Théâtre Nanterre-Amandiers, théâtre qui l’avait déjà accueilli avec L’Église de Louis-Ferdinand Céline et Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès.

Dans les premiers temps, en 1977, Jean-Louis Martinelli est metteur en scène et il fonde sa compagnie : le Théâtre du Réfectoire à Lyon.
Il met en scène durant cette période La Nuit italienne d’Ödön von Horváth à la MJC de Saint-Fons ; Lenz d’après Georg Büchner à la MJC de Saint-Fons, au Forum des compagnies du TNP Villeurbanne ; Lorenzaccio d’Alfred de Musset au Théâtre des Célestins, à l’Opéra de Lyon ; Le Cuisinier de Warburton d’Annie Zadek au Théâtre des Célestins, au TNP Villeurbanne, au Théâtre de la Bastille ; Barbares Amours d’après Électre de Sophocle et des textes de Pier Paolo Pasolini au TNP Villeurbanne ; Pier Paolo Pasolini d’après l’oeuvre de Pier Paolo Pasolini à la Maison de la culture du Havre; L’Opéra de quat’sous de Bertolt Brecht et Kurt Weill à la Maison de la culture du Havre, au Théâtre national de Strasbourg, à la Maison de la culture de Bourges… ; Conversation chez les Stein sur Monsieur de Goethe absent de Peter Hacks au Théâtre du Point du jour et au Théâtre de la Bastille ; Corps perdus d’Enzo Cormann à la Maison de la culture du Havre, au Centre dramatique national de Lyon.

En juillet 1987, il est nommé directeur du Théâtre de Lyon.
Là il monte : Je t’embrasse pour la vie d’après Lettres à des soldats morts puis en tournée et au Théâtre de l’Athénée Louis-Jouvet; Quartett de Heiner Müller puis en tournée et au Théâtre de l’Athénée Louis-Jouvet ; Le Prince travesti de Marivaux puis en tournée et au Théâtre 71 de Malakoff, au Théâtre de Cherbourg ; Francis de Gérard Guillaumat puis en tournée et au Théâtre de l’Athénée Louis-Jouvet … ; La Maman et la putain de Jean Eustache puis en tournée et à la MC93 - Bobigny; Conversation chez les Stein sur Monsieur de Goethe absent de Peter Hacks puis en tournée et au Théâtre de l’Est Parisien ; Une sale histoire de Jean Eustache (L’Oiseau des vacances) au Festival d’Avignon, à Théâtre Ouvert, à la MC93 - Bobigny ; La Musica deuxième de Marguerite Duras avec François Marthouret; L’Église de Louis-Ferdinand Céline puis en tournée au Théâtre Nanterre-Amandiers; Impressions-Pasolini d’après Pier Paolo Pasolini (Variations Calderón) créée au Festival d’Avignon puis en tournée et au Théâtre de la Cité internationale; Le Jugement dernier de Bernard-Henri Lévy au Théâtre de l’Atelier ; Les Marchands de gloire de Marcel Pagnol puis en tournée et à la MC93 - Bobigny, Sphère de la mémoire de Jacques Roubaud.

En 1993, il est nommé directeur du Théâtre national de Strasbourg. Ses spectacles se produisent, alors, sur les plus grandes scènes françaises :
Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès puis en tournée et au Théâtre Nanterre- Amandiers ; Voyage à l’intérieur de la tristesse de Rainer Werner Fassbinder créée au Festival d’Avignon ; L’Année des treize lunes de Rainer Werner Fassbinder créée au Festival d’Avignon puis au Théâtre national de Strasbourg, Grande Halle de la Villette ; Andromaque de Jean Racine puis en tournée ; Germania 3 de Heiner Müller puis en tournée et au Théâtre de la Colline à Paris, Emmanuel Kant Comédie d’après Thomas Bernhard ; OEdipe le Tyran de Sophocle, version de Friedrich Hölderlin, créée au Festival d’Avignon puis au Théâtre national de Strasbourg, et aux Gémeaux à Sceaux ; Le Deuil sied à Électre d’Eugene O’Neill ; Phèdre de Yannis Ritsos ; Catégorie 3:1 de Lars Norén.

En 2002, il prend la direction du Théâtre Nanterre-Amandiers. Son projet artistique est porté par la même ambition en développant des axes de créations Nord-Sud, organisant des tournées internationales et alliant toujours textes contemporains et classiques. Jean-Louis Martinelli est également appelé pour signer des mises en scène d’opéra.
Les créations présentées depuis 2002 : Personkrets de Lars Norén ; Platonov de Tchekhov ; Jenufa de Janacek à l’Opéra de Nancy ; Voyage en Afrique de Jacques Jouet puis en tournée en Afrique ; Andromaque de Jean Racine ; Médée de Max Rouquette puis en tournée en France et en Afrique ; Les Sacrifiées de Laurent Gaudé ; Une virée d’Aziz Chouaki avec des reprises en 2005 et 2006, tournée en France et à la Réunion ; Schweyk de Bertolt Brecht ; En Tripp i Alger d’Aziz Chouaki, création d’Une virée en suédois à Stockholm puis tournée en Suède ; La République de Mek-Ouyes de Jacques Jouet ; Bérénice de Racine puis en tournée en France en 2008 ; Kliniken de Lars Norén qui reçoit le prix du meilleur spectacle par le Syndicat de la critique ; Mitterrand et Sankara de Jacques Jouet ; Détails de Lars Norén ; Médée de Max Rouquette. Nouvelle création pour il Napoli Teatro Festival Italia puis en tournée à Sarajevo, Bogota, Berlin (et en cours) ; Les Coloniaux d’Aziz Chouaki ; Les Fiancés de Loches de Georges Feydeau puis en tournée en France ; Une maison de poupée de Henrik Ibsen avec une tournée à venir.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.