Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Photo de Dan Jemmett

Dan Jemmett

Royaume Uni – Né(e) en 1967

Présentation

Après des études supérieures en Études théâtrales et en Littérature à l’université de Londres, Dan Jemmett fonde, avec Marc von Henning, Primitive Science, une compagnie de théâtre expérimentale qui représente à Londres notamment Médée-Matériau de Heiner Müller (Soho Poly Theater), Antigone de Brecht (Battersea Arts Centre), Quartett de Heiner Müller (Lilian Baylis Theatre), Fatzer, fragments de Bertolt Brecht, montage de Heiner Müller (Gate Theatre), Hunger d’après des textes de Kafka (Purcell Room), Imperfect Librarian d’après des nouvelles de Borgès (Young Vic Theatre).

Dan Jemmett fait sa première mise en scène au Young Vic Theatre avec Ubu roi d’Alfred Jarry. Le spectacle est repris à Paris, en 1998, au Théâtre de la Cité internationale. Dan Jemmett vit depuis lors en France. Ses mises en scène en France incluent notamment Presque Hamlet d’après Shakespeare (Théâtre de Vidy-Lausanne, Théâtre national de Chaillot), Shake d’après La Nuit des rois de Shakespeare, couronné par le prix de la Critique française comme Meilleure révélation théâtrale 2000-2001 (Théâtre de la Ville), Dog Face d’après The Changeling de Thomas Middleton (Théâtre de Vidy-Lausanne, Théâtre de la Ville), L’Amour des trois oranges de Carlo Gozzi (Théâtre de Sartrouville et tournée en France), Femmes gare aux femmes de Thomas Middleton (Théâtre de la Ville, Théâtre de Vidy-Lausanne), William Burroughs surpris en possession du chant du vieux marin de Samuel Taylor Coleridge, texte contemporain de Johny Brown, traduit par Marie-Paule Ramo (Théâtre de la Ville), The Little Match Girl, d’après le conte de Christian Andersen, La Petite Fille aux allumettes, un spectacle créé en collaboration avec le groupe anglais The Tiger Lilies au festival de Syracuse, ayant fait une tournée européenne.

Aux État-Unis, Dan Jemmett a travaillé à une nouvelle version de Dog Face au Quantum Theater de Pittsburgh, qu’il fit représenter dans une usine désaffectée connue sous le nom de Heppenstall Plant. Ce spectacle fut joué à Madrid à l’automne 2006, au festival de théâtre d’Abadia. En janvier 2008, il est retourné à Madrid, pour une mise en scène de la pièce de Tirso de Molina, Le Trompeur de Séville, créée au Théâtre Abadia.

Ses mises en scène à l’opéra incluent La Flûte enchantée de Mozart, en collaboration avec Irina Brook (Reisopera, les Pays-Bas), L’Occasione fa il Ladro de Rossini (Ensemble Matheus, direction Jean-Christophe Spinozi, Le Quartz, Brest, 2004, tournée en France avec la compagnie de l’ARCAL), The Gondoliers de Gilbert et Sullivan (Deutsche Oper Am Rhein, Düsseldorf, Allemagne), Un segreto d’importanza de Rendine (Theatro Communale di Bologna), L’Ormindo de Cavalli créé à la Maison de la musique de Nanterre, avant une tournée en France. En 2010, il mettra en scène Béatrice et Bénédicte de Hector Berlioz à l’Opéra Comique, à Paris.

Dan Jemmett a mis en scène au Théâtre du Vieux-Colombier en 2007 Les Précieuses ridicules de Molière, spectacle présenté également en tournée en Europe de l’Est du 10 novembre 2008 au 9 février 2009, et qui sera repris en mai 2009 au Théâtre du Vieux-Colombier.


Ma mère m'a raconté qu'à l'âge de seize ans, elle avait fugué et était partie avec une troupe de cirque. Elle affirmait qu'elle était la partenaire d'un lanceur de couteaux. Elle devint ensuite une star du Boulevard avant d'abandonner le théâtre et de devenir pasteur.
Mon père était un acteur classique qui fumait trop et buvait trop. Il marchait comme un voleur de poules. Au théâtre, il travaillait avec un producteur qui était le patron d'une chaîne de lavomatics. Il avait décroché un rôle de reporter dans un film et avait une réplique dans une scène avec Charlie Chaplin, mais elle a été coupée au montage.
À cause de tout ça et de bien d'autres choses encore, je devins marionnettiste de rue et essayai d'écrire un livre sur les hommes canon et autres numéros surprenants. Je reste intéressé par les hommes les plus forts du monde, les cracheurs de feu, les avaleurs de sabres et autres spécialistes de curiosités. Je me sens attiré par les excentriques, les fous, les ivrognes, les prostituées, les déracinés, les vagabonds et les clowns. J'aime le personnage d'Antony Quinn dans La Strada.
Alors je pense à une idée de théâtre:
D'abord un groupe d'artistes sur les routes, disons des gitans, avec un curieux et étonnant spectacle qu'ils jouent de ville en ville. Trois femmes, trois hommes, certains sont mariés. Ils s'aiment, se déchirent, sont à vifs, violents, sentimentaux et respirent la vie juste un peu plus fort que le commun des mortels que nous sommes.
C'est alors que commence une tragédie. Elle pourrait s'appeler The Changeling, écrite en 1623 par Thomas Middleton et William Rowley, une sanglante histoire de luxure, de meurtres et de tromperies. Chacun s'empare des différents rôles ; l'un joue le diabolique de Flores, il a une tête, on dirait un chien ; une autre interprète Béatrice Joanna, amoureuse du jeune et galant Alsemero mais qui finira dans la couche de Florès poignardée au beau milieu de l'acte d'amour ; les autres incarnent le père Vermandero, les suivants, Diaphanta et Jasperino et les frères Tomazzo et Alonzo Piracquo.
On se prend à douter, l'espace d'une seconde, que ces comédiens soient réellement en train de jouer. Évidemment ils ne jouent pas. Pas du tout, c'est un sordide conte domestique tendu vers son issue brutale. Et puis, et puis, et puis... on ne sait pas. Bien sûr, ils font semblant et bien sûr ils sont réels.
Nous en sommes là. Ces artistes de seconde zone, laissés pour compte, avec leurs costumes défraîchis et leurs chapeaux pleins de bosses, une bouteille de whisky bon marché, une vie défraîchie, pleine de bosses, mais une vie vraie.

Dan Jemmett, 12 mars 2002

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.