Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Cristèle Alvez Meira

France

Présentation

Titulaire d'un Master de théâtre, Cristèle Alves Meira achève en 2005 ses études universitaires sous la direction de David Lescot. Elle suit la formation de Pascal E-Luneau au Studio Pygmalion et se penche sur la méthode de l'Actor’s Studio lors d'un stage avec Andreas Monolikakis, directeur du département Mise en scène du Drama School de New York. Cette formation lui vaudra de tourner dans plusieurs courts métrages.

Elle s'aventure durant deux étés consécutifs (2002 et 2003) en Haute-Corse où elle participe aux Rencontres Internationales de Théâtre organisées par Robin Renucci. Elle y assiste François Orsoni sur Woyzeck et un an plus tard Thierry de Peretti sur Richard II créé au Théâtre de la Ville de Paris.

Sa double nationalité franco-portugaise l'amène à travailler auprès de Jorge Silva Melo à Lisbonne. C'est ensuite aux côtés d'Arnaud Meunier que Cristèle Alves Meira enrichit ses expériences avec Gens de Séoul d’Oriza Hirata au Théâtre national de Chaillot en 2006. Elle élargit son champ de travail et réalise un film documentaire en 2005 sur la question de l'immigration et de la musique au Cap-Vert, qui sera diffusé sur RFO en octobre 2007.

Tout en travaillant comme assistante à la mise en scène, elle crée la compagnie Arts-en-Sac et monte quatre spectacles, dont La Marelle de l'oubli, un montage de paroles de détenus qi est créé en 2003 au Studio Albatros dirigé par Carlo Bosso. Cette création pour dix comédiens inaugure son projet artistique. En 2004, elle présente un atelier au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique : À qui perd gagne de Jean-Claude Grumberg. La même année, elle met en scène L'Inattendu de Fabrice Melquiot, monologue raconté par deux comédiennes et présenté au Théâtre du Jardin.

Elle met également en scène Les Nègres de Jean Genet à l’Athénée Théâtre Louis-Jouvet en 2007.

Elle retrouve lʼAthénée avec Vénus pièce inédite de lʼaméricaine Suzan-Lori Parks en mars 2010. Splendidʼs de Jean Genet participe au Festival Retour sur Images à Larache au Maroc en décembre 2010.

Après son passage aux Ateliers Varan où elle réalise 6T, Jean- Michel Carré l’appuie dans la réalisation de ses deux derniers films documentaires Som & Morabeza sur la question de l’immigration et de la musique au Cap-Vert et Kaluanda sur la jeunesse angolaise.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.