Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Catherine Nicolas

France

Dernières critiques

Image de La Loi de la gravité

L'Humanité

lundi 12 octobre 2020

Heurs et malheurs de l’enfance

Par Jean-Pierre Léonardini

Blaise Pascal pensait que « la sagesse nous envoie à l’enfance ». Allons-y. Cécile Backès a mis en scène la Loi de la gravité, du Québécois Olivier Sylvestre (1). Il y va de l’adolescence. Dom rencontre Fred, en un lieu « Presque-La- Ville », laquelle est accessible par un pont qu’il faudrait se résoudre à franchir, pour enfin se trouver. La pièce (dès 11 ans) met délicatement en jeu l’incertitude du genre, à un moment donné de la croissance....

Lire l'article sur L'Humanité

Image de La Loi de la gravité

Sceneweb

lundi 05 octobre 2020

Cécile Backès défie les lois du genre

Par Eric Demey

Pièce d’ados pour tous, La loi de la gravité, mis en scène par Cécile Backès, traite de la volatilité des désirs et des identité sexuelles avec une séduisante simplicité. « Le théâtre ne s’empare pas beaucoup du sujet, et ça fait du bien de le voir sur scène » remarque une lycéenne à l’occasion de...

Lire l'article sur Sceneweb

Image de La Loi de la gravité

Théâtre du blog

samedi 03 octobre 2020

La question du genre se pose parfois à l’adolescence

Par Véronique Hotte

Pour l’auteur québécois, la question du genre se pose parfois à l’adolescence de façon très cruelle et c’est l’occasion pour lui de remettre en question tous les préjugés. «Fred : D’abord, qu’est-ce que t’es ? Dom :-ça dépend des jours. Un cactus, un oiseau. Je veux pouvoir changer quand ça me tente, être l’un puis l’autre en même temps.....

Lire l'article sur Théâtre du blog

Image de La Loi de la gravité

Journal La Terrasse.fr

vendredi 02 octobre 2020

Deux adolescents pas comme les autres

Par Manuel Piolat Soleymat

Pour sa dernière mise en scène en tant que directrice du Centre dramatique national Nord – Pas-de-Calais, Cécile Backès crée La Loi de la gravité de l’auteur québécois Olivier Sylvestre. Une échappée théâtrale d’une grande sensibilité (pour tous publics à partir de 11 ans) autour de la question du genre, de l’identité et de la différence....

Lire l'article sur Journal La Terrasse.fr

Image de La Loi de la gravité

L'Oeil d'Olivier

vendredi 02 octobre 2020

Cécile Backès questionne subtilement identité sexuelle et genre à Béthune

Par Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

Pour ouvrir sa dernière saison en tant que directrice de la Comédie de Béthune, Cécile Backès s’empare de la Loi de la gravité de l’auteur québécois Olivier Sylvestre. En musique et loin des clichés, elle signe un spectacle troublant et joliment humain. Une belle fable contemporaine et sensible sur le genre et les premiers émois de l’adolescence....

Lire l'article sur L'Oeil d'Olivier

Image de La Loi de la gravité

hottello

vendredi 02 octobre 2020

"Tous les jours… y a un comédien qui prend possession de mon corps.."

Par Véronique Hotte

La Loi de la gravité propose un théâtre où ce qui est énoncé devient possible, du moment qu’on le profère. Par le récit, le dialogue ou la voix intérieure.

Lire l'article sur hottello

Image de La Loi de la gravité

Froggydelight.com

jeudi 01 octobre 2020

Deux êtres qui apprennent à saisir leurs points communs et leurs divergences

Par Philippe Person

Olivier Sylvestre a moins de quarante ans et une œuvre déjà fournie. Dans son pays, "La loi de la gravité" est sa pièce la plus célèbre. Grâce à la curiosité de Cécile Backès, elle franchit enfin l'Atlantique pour qu'on découvre l'un des jeunes auteurs québécois les plus doués du moment.

Lire l'article sur Froggydelight.com

Image de Les Sorcières de Salem

Les Echos

jeudi 10 septembre 2020

« Les Sorcières de Salem » : leçon de tolérance

Par Philippe Chevilley

Emmanuel Demarcy-Mota rend justice à la pièce pamphlet d'Arthur Miller écrite durant le maccarthysme, grâce à une mise en scène sobre et efficace. Bien dirigé, le trio Elodie Bouchez, Serge Maggiani et Philippe Demarle fait merveille. Créé en 2019, ce spectacle de belle facture ouvre la saison du théâtre de la ville....

Lire l'article sur Les Echos

Image de Rhinocéros

Arts-chipels.

vendredi 31 janvier 2020

Rhinocéros. Le dernier homme… Et s’il n’en restait qu’un…

Par Sarah Franck

Cette pièce de l’extrême fin des années 1950 qui oppose l’individu aux coercitions idéologiques d’où qu’elles viennent conserve aujourd’hui une actualité troublante. La poésie du texte et la mise en scène inspirée d’Emmanuel Demarcy-Mota en font un grand moment....

Lire l'article sur Arts-chipels.

Image de Rhinocéros

Sceneweb

lundi 27 janvier 2020

/ itw / Soir de Première avec Hugues Quester

Par Stéphane Capron

De ses débuts dans les années 70 avec Patrice Chéreau dans Richard II, Hugues Quester n’a jamais quitté les planches. Depuis plusieurs saisons, il fait partie de la troupe du Théâtre de la Ville dirigée par Emmanuel Demarcy-Mota. Cette semaine, la troupe reprend Rhinocéros de Ionesco au 13ème Art. L’occasion de se plonger avec cet immense …...

Lire l'article sur Sceneweb