Photo de Camille Bernon

Camille Bernon

France

Dernières critiques

Image de Change me

Les carnets d'Eimelle

vendredi 29 mars 2019

Axel ou Axelle ?

Par Eimelle Laure

Axel se prépare pour aller à une soirée, l'adolescent se rase... puis se change... Axel ou Axelle ? Axel est né fille, mais à s'habiller, parler, se comporter comme un garçon, c'est ainsi que tout le monde le voit et le reconnait. Sa mère en revanche continue à la voir fille, et lui tient un discours bien peu empathique.

Lire l'article sur Les carnets d'Eimelle

Les Enivrés
Image de Les Enivrés

Syma News

mercredi 17 octobre 2018

Les Enivrés : une pièce « spiritueuse »

Par Florence Yérémian

Ivan Viripaev est l'un des auteurs russes contemporains les plus apprécié du public européen. Sa pièce, Les Enivrés, est actuellement mise en scène au Théâtre de la Tempête par son Directeur, Clément Poirée. Un texte corrosif, fou et désespéré qui oscille entre la question spirituelle et les spiritueux. A découvrir !...

Lire l'article sur Syma News

Image de Les Enivrés

ON-zegreen

jeudi 04 octobre 2018

"Les Enivrés", Un voyage au cœur de l’inaccessible.

Par Michel Jakubowicz

Quatorze personnages, affrontant dans un état d’ivresse prolongée les vicissitudes de l’existence, tentent avec une rage certaine d’émerger de la nuit. Un voyage au cœur de l’inaccessible. Un spectacle sans concession, violent, charriant des images fortes issues d’une réalité subissant une métamorphose permanente....

Lire l'article sur ON-zegreen

Image de Les Enivrés

L'Humanité

lundi 01 octobre 2018

Boire un petit coup, c’est agréable ?

Par Gérald Rossi

Une fantastique soirée de beuverie qui libère imaginaires et pulsions....

Lire l'article sur L'Humanité

Image de Les Enivrés

Webthéâtre

mercredi 26 septembre 2018

Les Enivrés d' Ivan Viripaev - Le plateau ivre

Par Dominique Darzacq

L’auteur écrit en praticien du plateau qui sait ce qu’il faut de muscles pour arpenter la scène, que chaque texte est une langue à mastiquer. La sienne taillée dans la chair du temps est crue, triviale, discrètement entrelardée de lyrisme et c’est à belles dents qu’y mordent les comédiens et comédiennes que Clément Poirée a rassemblés sur le plateau du Théâtre de la Tempête....

Lire l'article sur Webthéâtre

Image de Les Enivrés

Sceneweb

lundi 24 septembre 2018

Les Enivrés au comptoir

Par Vincent Bouquet

La mise en scène soignée de Clément Poirée et la performance hors norme de ses comédiens n’y feront rien : au Théâtre de la Tempête, la pièce imbibée d’Ivan Viripaev agace plus qu’elle ne convainc....

Lire l'article sur Sceneweb

Image de Les Enivrés

Journal La Terrasse.fr

jeudi 20 septembre 2018

Les Enivrés - « Aimez, soyez forts »

Par Agnès Santi

Clément Poirée met en scène avec un talent sûr la partition d’Ivan Viripaev, de plus en plus présent sur nos scènes. L’épopée dérisoire de personnages ivres, clowns philosophes qui célèbrent la capacité d’aimer. Une superbe réussite !...

Lire l'article sur Journal La Terrasse.fr

Image de Les Enivrés

De la cour au jardin

mercredi 19 septembre 2018

Enivrés, on vous dit !...

Par Yves Poey

Ivres, pétés, saouls, pafs, bourrés, schlass, complètement faits, mûrs, cuits... Tels sont les quatorze personnages de Ivan Viripaev.

Lire l'article sur De la cour au jardin

Image de Les Enivrés

Théâtre du blog

mercredi 19 septembre 2018

D’entrée, ils sont tous ivres.

Par Christine Friedel

"Dieu, tu m’as cassé mon pot de vin !Tu m’as fermé la porte du plaisir C’est moi qui bois, Seigneur, et c’est toi qui es ivre? dit Omar Khayam Rubayat. Ici, quatorze personnages pour huit acteurs : on oublie assez vite les premiers, au bénéfice des seconds, ce qui compte ici : les comédiens et leur plaisir à jouer…...

Lire l'article sur Théâtre du blog

Image de Les Enivrés

Theatrauteurs

mercredi 19 septembre 2018

La vie est un manège qui tourne inlassablement

Par Simone Alexandre

C'est excessif, drôlissime, les limites de la dignité et de la bienséance ayant depuis longtemps volé en éclats. Chacun est à la recherche de l'impossible signification, prêt à interpeller un Dieu invisible aussi inaccessible aux croyants qu'aux athées. Tous ces comédiens se sont tellement investis qu'il serait injuste d'en citer un, plutôt qu'un autre. Il convient donc d'adresser un immense et collectif bravo à tous....

Lire l'article sur Theatrauteurs